Parti pour la Poésie: de la poésie partout, pour tous et par tous

Parti pour la Poésie: de la poésie partout, pour tous et par tous
Parti pour la Poésie: de la poésie partout, pour tous et par tous - © Beba73 - Getty Images/iStockphoto

La poésie doit se retrouver partout en rue, être accessible à tous et composée par tous. Les initiateurs du nouveau Parti pour la Poésie ont présenté mercredi après-midi à Bozar les deux premiers poèmes en chaîne, en français et en néerlandais, surgis de la plume d'auteurs connus mais aussi moins illustres.

Onze poètes flamands et autant de francophones ont participé à l'écriture des deux textes, intitulés Signaal 1 et Signale 1. Selon Jan Ducheyne, poète et co-organisateur du projet, des noms célèbres se sont joints à l'initiative, bien qu'ils préfèrent garder l'anonymat. La création des deux poèmes en chaîne s'est faite par e-mails.

"D'autres textes suivront, toutes les langues sont les bienvenues", s'est enthousiasmé Michaël Vandebril, également co-initiateur. "Le prochain poème devrait d'ailleurs s'écrire en arabe."

Le Parti pour la Poésie désire ainsi rendre ce type de littérature plus accessible. "Chacun peut reproduire ou modifier à sa guise les deux poèmes présentés ce mercredi au grand public", explique Jef Staes.

Le nouveau mouvement, composé de poètes et d'amateurs de littérature, ne sait pas encore ce qui l'attend pour la suite. Il réfute cependant toute ambition politique. "Nous ne participons pas aux élections mais nous constituons un mouvement engagé. C'est propre à la poésie car il s'agit d'un langage sincère et authentique. Il faut dépoussiérer cet art et le ramener dans le domaine public", insiste Jef Staes.

Le Parti pour la Poésie se veut en outre démocratique. "Tout le monde a quelque chose à dire", souligne M. Vandebril. Chacun peut donc obtenir sa carte de membre pour 10 euros et devenir "président de parti". La contribution artistique des poètes est bénévole.