Le prix Goncourt des Lycéens est attribué à Djaïli Amadou Amal pour "Les Impatientes"

L’écrivaine camerounaise remporte le Goncourt des Lycéens avec son roman Les Impatientes.

Le prix Goncourt lui a échappé hier, mais Djaïli Amadou Amal peut se consoler d’avoir séduit les lycéens et lycéennes de France qui ont voté pour son ouvrage. Elle y décrit les destinées de trois femmes musulmanes qui tentent de s’émanciper du mariage forcé.

C’est le 4e livre de Djaïli Amadou Amal, qui a elle-même connu le mariage forcé à 17 ans et s’inspire de son expérience pour écrire ses œuvres résolument féministes.

Ce sont près de 2000 élèves de 15 à 18 ans qui lisent la sélection de romans en lice pour le Goncourt. À l’issue de l’étude des livres, les classes élisent un délégué pour présenter leur tiercé de livres gagnants et défendre leurs choix lors de délibérations régionales. Chaque région choisit ses deux représentants et son tiercé de livres gagnants. Une finale se tient ensuite à Rennes, berceau du Prix. À l’issue des délibérations, le Prix Goncourt des lycéens est proclamé et rendu public.

Djaïli Amadou Amal succède à Karine Tuil, lauréate du prix en 2019.