Le Goncourt va à Nicolas Mathieu, et le Renaudot à Valérie Manteau

Bernard Pivot, président du jury du Goncourt, et le lauréat 2018, Nicolas Mathieu
2 images
Bernard Pivot, président du jury du Goncourt, et le lauréat 2018, Nicolas Mathieu - © ERIC FEFERBERG - AFP

C'est Nicolas Mathieu  qui remporte le  prix Goncourt avec "Leurs enfants après eux" paru chez Actes Sud. .C’est la deuxième année consécutive que le jury du Goncourt décerne cette récompense à un auteur des éditions Actes Sud, l’an passé, Eric Vuillard l’avait remportée avec son roman "L’ordre du jour".

Nicolas Mathieu a 40 ans, il est né dans les Vosges, à Epinal, dans un quartier populaire. Ses parents malgré leurs maigres revenus décident de l’inscrire dans une école privée, et c’est ce décalage social qui lui a inspiré son roman primé "Leurs enfants après eux". Dans cette école privée, bien qu’il ne s’y sente parfois pas à sa place, il a la chance de rencontrer des enseignantes qui l’encouragent dans l’écriture, une passion qu’il découvre à l’adolescence. Il suit des études universitaires, devient journaliste pour un site d’informations en ligne et dès ses 22 ans se lance dans l’écriture de romans. En 2014, son premier roman publié "Aux animaux la guerre" remporte plusieurs prix, ce qui l’encourage à poursuivre son travail de romancier.

"Leurs enfants après eux", son roman qui vient d’être primé par le  Goncourt nous emmène en 1992, dans l’Est de la France, dans une  zone sinistrée, où les hauts fourneaux  éteints ont conduit au  chômage la plupart des travailleurs de la région. Les journées sont longues, en cet été 1992. Chaque famille compte ses sous. Les adolescents, tuent le temps, sans avenir, draguent, fument des pétards, se droguent, se bagarrent. A quatorze ans, ils vivent des expériences extrêmes, où la mort côtoie leurs jeunes existences. C’est un roman bouleversant que nous livre Nicolas Mathieu. Un roman qui pointe sans concessions l’avenir bouché pour ces futurs adultes.

Pour lire un extrait de "Leurs enfants après eux"

Et le Renaudot ?

Le Prix Renaudot a été décerné à Valérie Manteau avec "Le sillon", publié aux éditions le Tripode.

 

Et le Renaudot de l’Essai récompense Olivia de Lamberterie pour son livre " Avec toutes mes sympathies " paru aux éditions Stock.

Pour lire un extrait de "Avec toutes mes sympathies"