La dernière interview de Michel Butor

Michel Butor en 1977
3 images
Michel Butor en 1977 - © Belga AFP

L’écrivain français Michel Butor, poète et essayiste, est décédé à l’âge de 89 ans. Il aurait eu 90 ans le 14 septembre prochain. Père du Nouveau Roman aux côtés d’Alain-Robbe-Grillet et de Claude Simon, l’auteur de La Modification avait fait exploser la structure narrative. L’œuvre avait cassé les codes du récit. La Modification avait obtenu le Prix Renaudot en 1957. Butor considéré par Alain Robbe-Grillet comme un rival exprimera des réserves sur le groupe du Nouveau roman. Il se détachera de cette référence dès 1960.

Michel Butor était aussi critique d’art. Il a écrit à propos de la peinture et collaboré avec des plasticiens, en créant de nombreux livres-objets. L’auteur enseignait et voyageait. Il donnait des conférences dans le monde entier. L’érudition de Michel Butor ne pesait pas dans les contacts humains. Il était un pédagogue du gai savoir. L’Académie française lui avait remis en 2013 son grand prix de littérature pour l’ensemble de son œuvre. Une œuvre prolixe et inclassable.

 

Michel Butor participe à une exposition à la Maison Érasme à Anderlecht, ouverte jusqu’au 25 septembre. Philippe Favier intervient dans des antiphonaires. Il introduit dans des partitions musicales du Moyen Age des petites illustrations parfois licencieuses. Michel Butor avait écrit un texte sur le travail de Philippe Favier.

 

Michel Butor, le 18 mai dernier, au micro de Pascal Goffaux.