L'écrivain espagnol Javier Cercas obtient le Prix Planeta 2019

L'écrivain espagnol Javier Cercas Prix Planeta 2019 avec "Terra Alta".
L'écrivain espagnol Javier Cercas Prix Planeta 2019 avec "Terra Alta". - © Belga

L'écrivain espagnol Javier Cercas a obtenu mardi le 68e Prix Planeta, le prix le plus richement doté de la littérature en langue espagnole, pour son roman "Terra Alta", relatant l'enquête d'un policier en Catalogne après les attentats meurtriers d'août 2017. Ce roman "essaie d'être l'épopée d'un homme à la recherche de sa place dans le monde", explique l'auteur, qui a devancé son compatriote Manuel Vilas et son roman "Alegria".

Dans "Terra Alta", le personnage principal est Melchor Marin, un ancien détective devenu un héros lors du double attentat islamiste à la voiture bélier – qui a fait 15 morts et plus de 120 blessés les 17 et 18 août 2017 à Barcelone et Cambrils – et qui doit résoudre un triple homicide. "Le roman essaie d'être une réflexion sur certaines questions qui m'intéressent et qui, malheureusement, sont très à la mode ces derniers temps : la valeur du droit, la possibilité de la justice, la légitimité de la vengeance...", a déclaré Javier Cercas lors de la remise du prix à Barcelone.

Le mélange entre réalité et fiction

Au même moment, le centre de la capitale de la Catalogne était mardi soir le théâtre de scènes de guérilla urbaine, au deuxième jour des manifestations contre la condamnation de neuf dirigeants séparatistes pour leur rôle dans la tentative de sécession de 2017. La situation politique en Catalogne est présente en arrière-plan du récit de Javier Cercas, qui est personnellement très critique envers le mouvement indépendantiste catalan. Le mélange entre réalité et fiction est l'un des traits distinctifs de l'œuvre de cet écrivain né en Estrémadure, une région du sud-ouest de l'Espagne, qui a ensuite grandi depuis l'âge de quatre ans à Gérone, bastion du nationalisme catalan.

Ses romans, traduits dans une trentaine de langues, ont connu un large succès international. En 2001, il accède à la notoriété avec son quatrième roman "Les Soldats de Salamine", adapté au cinéma et relatant son enquête sur l'écrivain Rafael Sanchez Mazas, un des fondateurs de la Phalange, qui réchappa du peloton d'exécution des troupes républicaines défaites qui fuyaient vers la frontière française pendant la Guerre civile espagnole. Son roman "Anatomie d'un instant" a été consacré "Livre de l'année 2009" par le journal El Pais.

L'an passé, le Prix Planeta, doté de 601 000 euros, avait été attribué à Santiago Posteguillo avec le roman "Yo, Julia", basé sur la vie de l'impératrice romaine Julia Domna.