Hugo Lindenberg remporte le prix du livre Inter

Le prix littéraire de la radio France Inter a été remis lundi à Hugo Lindenberg pour "Un jour ce sera vide", récit d'une enfance douloureuse marquée par une amitié passionnée.

Dans ce premier roman paru aux éditions Bourgois en août, l'auteur (né en 1978) fait parler un garçon solitaire d'une dizaine d'années dont les vacances en bord de mer sont sauvées par une rencontre avec un autre garçon, issu d'un milieu social plus élevé.

"J'ai dédié ce livre aux enfants seuls et aux aliénés", a déclaré le romancier, interrogé sur la radio publique.

Le héros est en effet travaillé par les silences de sa famille autour d'une histoire familiale traumatique.

"Ce qui m'intéressait, c'était de travailler sur la honte, l'identité et la différence, mais avant même les mots, avant d'en avoir conscience. Et pour ça je trouvais qu'un personnage c'était très intéressant parce qu'il est, comme ça, plongé dans l'événement de sa propre vie, mais sans avoir encore à sa disposition les moyens d'en parler", a-t-il détaillé.

Le jury de ce 47e prix du livre Inter était présidé par Dany Laferrière, de l'Académie française. "C'est très charmant, c'est très élégant, et les petites phrases pullulent. Mais ce n'est pas une collection de bons mots d'enfant", a-t-il souligné.