Deuxième sélection du Gongourt : Amélie Nothomb reste en lice

La romancière belge Amélie Nothomb, dont le roman "Soif" caracole en tête des meilleures ventes de livres depuis plus de quatre semaines, reste en lice pour le Goncourt.
La romancière belge Amélie Nothomb, dont le roman "Soif" caracole en tête des meilleures ventes de livres depuis plus de quatre semaines, reste en lice pour le Goncourt. - © JOEL SAGET - AFP

Le jury présidé par Bernard Pivot a dévoilé mardi la deuxième sélection du prix Gongourt, le plus prestigieux prix littéraire du monde francophone, qui compte désormais neuf prétendants. La romancière belge Amélie Nothomb, dont le roman "Soif" caracole en tête des meilleures ventes de livres depuis plus de quatre semaines, reste en lice. La liste ne compte plus aucun primo-romancier mais conserve trois auteurs qui figurent également dans la sélection du Renaudot (Santiago H. Amigorena, Nathacha Appanah et Jean-Luc Coatalem), qui sera décerné, comme le Goncourt, le 4 novembre.

Le jury du Goncourt choisira ses finalistes le 27 octobre à Cabourg (Calvados).

Les auteurs non retenus dans la deuxième sélection sont toujours en lice pour le Goncourt des lycéens. Les jeunes jurés choisissent en effet leur lauréat parmi les auteurs retenus par les académiciens Goncourt (à l'exception de Léonora Miano qui a déjà obtenu cette récompense en 2006) lors de leur première sélection. Le lauréat du Goncourt des lycéens sera connu le jeudi 14 novembre.

L'an dernier, le prix Goncourt avait été décerné à Nicolas Mathieu pour "Leurs enfants après eux" (Actes Sud) et le Goncourt des lycéens à David Diop pour "Frère d'âme" (Seuil).

 

Voici la liste, par ordre alphabétique d'auteurs, de la deuxième sélection du Goncourt

- Santiago H. Amigorena, "Le ghetto intérieur" (P.O.L.)

- Nathacha Appanah, "Le ciel par-dessus le toit" (Gallimard)

- Dominique Barbéris, "Un dimanche à Ville-d'Avray" (Arléa)

- Jean-Luc Coatalem, "La part du fils" (Stock)

- Jean-Paul Dubois, "Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" (L'Olivier)

- Léonora Miano, "Rouge impératrice" (Grasset)

- Hubert Mingarelli, "La terre invisible" (Buchet Chastel)

- Amélie Nothomb, "Soif" (Albin Michel)

- Olivier Rolin, "Extérieur monde" (Gallimard)