Décès d’Henri Vernes, le créateur de Bob Morane

Henri Vernes est décédé ce dimanche 25 juillet 2021, à l’aube de ses 103 ans. Cet amoureux des lettres avait été journaliste, reporter, romancier et scénariste de BD, aussi culte que son personnage créé en 1953, devenu, depuis la chanson d’Indochine (" Bob Morane – Contre tout chacal, l’aventurier contre tout guerrier…"), l’archétype de l’aventurier baroudeur.

Charles-Henri Dewisme dit Henri Vernes est né à Ath, le 16 octobre 1918. Il est l’auteur de plus de 230 romans d’aventures, souvent mêlés de science-fiction, se déroulant dans le monde entier, voire dans des univers parallèles ou encore dans les arcanes de l’espace-temps (le Cycle du Temps).

Son œuvre la plus connue reste les aventures de Bob Morane, l’auteur comme son personnage a d’ailleurs enchaîné les aventures dans sa propre vie. Dès l’âge de 19 ans, il abandonne ses études et part pour Marseille où il s’embarque pour la Chine. Cette première grande aventure fera office d’introduction au voyage, d’une initiation à l’Orient et ses mystères. De retour à Bruxelles, il deviendra agent des services de renseignements pour la Belgique, puis pour les services secrets britanniques durant la Seconde Guerre mondiale.

Après la guerre, il sera journaliste free-lance pour une agence de presse américaine. Il voyage beaucoup et collabore à de nombreux journaux et revues. En parallèle, il écrit des contes et des feuilletons dans des magazines pour jeunes, ainsi que des romans policiers.

Il faudra attendre 1953 pour que Marabout Junior publie la première histoire de Bob Morane, La vallée infernale, sous forme de roman. Le héros trouvera un succès immédiat auprès de la jeunesse, au point d’être adapté plusieurs fois en bande dessinée, en dessin animé ou encore en feuilleton télévisé.

Malgré le succès, l’auteur n’hésitera pas à prendre des risques et à s’aventurer dans d’autres genres comme celui du thriller, de la science-fiction ou du fantastique en signant sous divers pseudonymes.

Henri Vernes était un réel bourreau du travail, il ne lâchait pas l’affaire, pour ses 100 ans, il signa une dernière nouvelle La cigale aveugle. Malheureusement toutes les bonnes histoires ont une fin et l’auteur laisse son héros orphelin.