Décès de Toots Thielemans - "Un homme chaleureux et accessible qui ne vivait que pour la musique" (Marc Danval)

Marc Danval
Marc Danval - © RTBF - 2015/JEAN-MICHEL BYL

Malgré un succès retentissant et une carrière internationale, Toots Thielemans est toujours resté "chaleureux, simple et accessible". "C'est un homme qui n'a jamais eu de prétentions démesurées et vivait pour l'amour de la musique", se souvient l'historien du jazz et biographe du virtuose belge, Marc Danval. Toots Thielemans s'est éteint ce lundi à l'âge de 94 ans.

Né en 1922 dans le quartier populaire des Marolles, à Bruxelles, Toots Thielemans a d'abord appris à jouer de l'accordéon avant de s'adonner à sa passion pour l'harmonica. "Il a divinisé un instrument qui était un peu banal, un instrument de feu de camp", résume Marc Danval, selon qui l'asthme dont souffrait Toots Thielemans "l'a aidé à trouver un son et une manière de jouer" qui l'ont amené à se produire aux côtés des plus grands noms du jazz.

Fait baron en 2001 par le roi Albert II, Toots Thielemans est l'un des Belges les plus célèbres mais ne s'est jamais départi de son humilité. "Il est toujours resté très simple et accessible", affirme Marc Danval. "Après avoir reçu ce titre, il a notamment été fait docteur honoris causa de l'Université libre de Bruxelles. Mais il affirmait que ce n'était pas ça qui le ferait jouer mieux", se rappelle encore l'historien du jazz. "Toots Thielemans ne vivait que pour l'amour de la musique", conclut-il.

 


Belga