Le spectacle vivant s’invite chez vous sur Auvio pour les fêtes

Depuis le 23 octobre dernier, le secteur culturel est à l’arrêt, une nouvelle fois privé de scène en raison de la crise sanitaire. Afin de proposer des alternatives pour tenter de sauvegarder la vie et la visibilité d’un secteur en rupture de contact avec le public, de nombreux artistes qui, par nature, ne cessent de se réinventer, s’appuient désormais sur la retransmission en streaming de leurs spectacles sur la plateforme Auvio de la RTBF.

Les spectacles s’invitent chez vous

Puisque les spectateurs ne peuvent plus se rendre au théâtre ou au concert, le spectacle viendra à eux ! C’est là l’idée toute simple mais ambitieuse proposée par la RTBF aux compagnies de la FWB, en collaboration étroite avec la Fédération des Employeurs des Arts de la Scène (FEAS).

C’est dans cette optique que le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté le 19 novembre dernier un arrêté qui vise à financer une cinquantaine de captations de spectacles dont les dates de représentation ont été annulées en raison de la fermeture des salles. Un montant d’1,1 million d’euros a ainsi été dégagé sur le fonds d’urgence, à l’initiative de la ministre de la Culture et des Médias, Bénédicte Linard.

Soutenir les différents métiers de la création

Les captations de ces spectacles, réalisées par des équipes de production et de réalisation indépendantes tout aussi durement touchées par la crise, permettent aux artistes et techniciens du spectacle de continuer de répéter et travailler pour les caméras tout en étant rémunérés.

Une offre riche et diversifiée

Depuis ce vendredi 18 décembre, Auvio propose une première sélection de spectacles qui se verra enrichie dans les jours qui viennent, offrant un premier catalogue de spectacles très diversifiés : de la danse, du théâtre, des seuls en scène, des spectacles humoristiques, de l’opéra, du théâtre musical…

En pratique

Une offre remise à jour régulièrement :

Vers la plateforme Auvio

"Contact Zéro", de la compagnie Opinion Public (Marni) – Danse

 

A travers quatre histoires, le spectacle aborde les difficultés émotionnelles et physiques vécues lors du confinement. Comment les foyers ont-ils géré cet enfermement forcé ?

"Wakatt" de Sergé Aimé Coulibaly (Théâtre National) – Danse

Ce projet se penche sur la nature de l’homme, son "instinct naturel". Sommes-nous violents par défaut ? Rejetons-nous spontanément ceux que nous ne connaissons pas ?

« Final Cut », de Myriam Saduis (Océan Nord) – Monologue en duo avec Pierre Verplanken

Dans une confidence intime, Myriam Saduis nous confie son équation compliquée entre un père musulman tunisien et une mère catholique italo-française. C’est aussi toute une tranche d’histoire qu’elle fait revivre.

« La Belgique expliquée aux Français », de Pierre Mathues (Le Central) – Seul en scène

En septante minutes de douce folie revigorante, Pierre Mathues nous livre un petit cours de belgitude en vue de 2030, année où la Belgique fêtera ses 200 ans ! Pour l’occasion, il nous prépare un " melting-pot " à la belge, un excellent stoemp.

« NinaLisa », de Thomas Prédour (Ferme du Biéreau) – Théâtre musical

Une odyssée musicale et théâtrale sur la vie de Nina Simone, qui interroge la filiation, l’amour, le racisme, la maladie, la lutte pour les droits civiques et l’afroféminisme. Avec un pianiste et deux superbes voix.

« Le Palais Enchanté » (Il Palazzo Incantato), de Luigi Rossi mis en scène par Fabrice Murgia (Choeur de Chambre de Namur, Théâtre de Dijon) – Opéra.

Avec chanteurs, comédiens, acrobates et danseurs, Fabrice Murgia rend à ce chef-d’œuvre sa dimension d’œuvre d’art totale et festive. Avec des personnages perdus dans un palais labyrinthe sans pouvoir s’embrasser, se retrouver, s’aimer, cet opéra trouve un écho dans notre actualité.

« The Quest », de Cédric Eeckhout (Théâtre National) – Stand Up

A la croisée du stand-up, de l’absurde et du drame existentiel, Cédric Eeckhout entrecroise la petite et la grande histoire. Il épingle avec obsession les similitudes qui unissent son destin à celui de l’Europe Unie.

« Vous êtes uniques », de Maggy Jacot et Axel de Booseré (Théâtre de Liège) – Théâtre

Un spectacle kaléidoscopique basé sur "Le Grand Tri" de Paul Pourveur. Un spectacle d’une rafraîchissante énergie, sur l’influençabilité humaine et la capacité de l’individu à agir sur un groupe en instillant le doute.

Dès le 24 décembre :

- Fleuve, de la Cie Amandine Orban (La montagne magique) – Jeune Public

Un conte électro où se mêle l’intime, le politique et le poétique. Peut-on aller à contre-courant quand on a pris l’habitude de ne pas faire de vagues ? Une histoire puissante dans un univers à haute tension !

- Le Champ de bataille, de Jérôme Colin (Théâtre de Poche) – Seul en scène (diffusé également sur La Trois le 27/12).

Enfermé dans les toilettes, ultime forteresse inviolable, un père de famille consulte des dépliants de voyage, manière d’échapper à la pesanteur du quotidien, avec un fils aîné en pleine adolescence et son couple en crise.

- Les bruits de la vie (La maison éphémère, Château de Hélécine) – Théâtre

Un spectacle où le public est entraîné dans un bar, une salle de répétition de théâtre, le porche et le hall d’un immeuble, les salons privés d’une cantatrice sur le déclin, une salle de réception qui se vide, le lieu d’accueil d’un groupe de parole, la chambre d’un veuf.

- To Play Or Not To Play, de Thierry Debroux (Théâtre du Parc) – Théâtre

Une comédie qui raconte le confinement d’un directeur dans son théâtre à l’italienne. A travers les angoisses de cet homme qui ne sait pas quand rouvrira sa salle, humour et émotion sont au rendez-vous !

- Misery, de William Goldman (Théâtre des Galeries) – Théâtre

Un écrivain à succès désire mettre un terme à sa saga et décide de faire mourir son héroïne, Misery. Mais un accident de voiture le met à la merci d’une lectrice psychopathe. Un thriller haletant d’après Stephen King.

- A Dance for Greta, de Michel Van Den Eeyden et Fatou Traoré (Charleroi Danse, Théâtre de l’Ancre) – Danse (diffusé le 27/12 sur La Trois)

Avec ses prises de parole sans détour et sa capacité à affronter les puissants, Greta Thunberg répond au besoin de révolte d’une jeunesse qui refuse la résignation. À travers la danse et la musique de Rémon Jr, le spectacle incarne cette urgence.

- Lennon, The Last Day, de Marc Ysaye (TTO) – Seul en scène

Le 8 décembre 1980, John Lennon est assassiné. L’annonce fait l’effet d’une bombe. Mais qui était cette légende ? Marc Ysaye, ancien directeur de Classic 21, nous plonge dans l’une des plus incroyables odyssées.

Et dès le 8 janvier, une collection d’une dizaine de spectacles Jeunes publics proposée en collaboration avec la Chambre des Théâtres pour l’enfance et la jeunesse (CTEJ).