Le spectacle "Tom" sur Auvio jette un coup de projecteur sur la réalité des enfants du juge…

Le dernier spectacle de la Cie Tête à l’envers met en lumière l’univers des familles d’accueil à travers le parcours de Tom, un petit garçon de sept ans, placé depuis longtemps en institution, qui débarque dans sa nouvelle famille. Un récit initiatique avec en filigrane toute la palette des émotions que traverse cet enfant quand il arrive dans son nouveau foyer.

La vie, ça ne démarre pas toujours sur les chapeaux de roues d’une grosse cylindrée et il vaut mieux le savoir tout de suite.

Tom, 20 ans, est sur le point de devenir père. Sa vie à lui a plutôt commencé sur une trottinette pourrie. Alors il panique.

Flash-back. Tom a 7 ans. Il est ce qu’on appelle "un enfant du juge". Suite à une décision judiciaire, il a été éloigné de sa mère qui présentait une dépendance à l’alcool et n’était pas en mesure de bien s’occuper de lui. Il n’a jamais connu son père.

Il arrive dans sa nouvelle famille et il est un peu perdu. Catherine et Bertrand l’accueillent comme un deuxième fils. Son frère, Achille lui pose mille questions auxquelles il peine à répondre. Lourd de son passé, Tom est presque mutique. Se familiariser à son nouvel environnement, entrer dans une nouvelle famille sans trahir pour autant sa mère sont des défis qui ne se relèvent pas un jour.

Olivier Lenel met le texte de Stéphanie Mangez en scène avec beaucoup de délicatesse. Grâce à de nombreuses ellipses qui nous transportent à différents moments de la vie de Tom. Grâce au masque du loup qui apparaît à certains moments clés et interroge le spectateur. Ce loup est-il le réceptacle de nos propres pensées ou de celles de Tom ? Qu’essaye-t-il de nous faire comprendre ?

Une pièce inspirée d’une histoire personnelle

Stéphanie Mangez, l’autrice de la pièce, se confiait au micro de François Caudron sur Musiq’3 :

Quand j’étais adolescente, mes parents ont accueilli un garçon qui venait d’une institution. Donc la genèse du projet, mon moteur, il est là, il est dans toute cette histoire très riche et très bousculante qu’on a vécu et qu’on vit toujours. C’est toujours une histoire en cours.

C’est une pièce sensible et pleine d’humanité qui est proposée aux enfants à partir de 10 ans. Sans pathos, elle permet de prendre conscience de la réalité des enfants du juge, de saisir toute la complexité des liens du sang, des troubles de l’attachement et des conflits de loyauté. Un texte fort qui ouvre de nombreux débats !