La biodiversité musicale du Festival Francofaune

LE FESTIVAL FRANCOFAUNE

Du 2 au 11 octobre 2015

BRUXELLES, 10 LIEUX, 30 CONCERTS

La biodiversité musicale, oui, mais encore plus ! (et encore mieux…) 9 jours. 9 jours!!! 9 jours pour découvrir des espèces musicales en voie d’apparition et célébrer la chanson francophone. Un vrai rendez-vous qui avait réjouit le public l’an dernier (Francofaune prenait alors pour la première fois le relais du Rallye “Chantons français!”) et qui va, cette année, continuer à développer sa vraie dimension à travers un tas d’innovations.

9 jours et 30 événements, déjà, ça laisse le temps de faire le plein de plaisir sans se torturer à coup de choix. Puis on a ajouté des concerts et un film l’après-midi pour les petits (À l’Aise Blaise, Bruxelles Sauvages), et des lieux pour encore mieux coller à l’envie de bouger, de découvrir et de partager: l’Atelier 210, la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale, le Museum des Sciences naturelles, Chez Maman…

L’affiche? Hyper affirmée : Zita Swoon Group qui ose un spectacle inspiré du mouvement " dada ", sur la déstructuration du langage, NACH, petite sœur de M, fille de Louis, petite fille d’Andrée Chédid qui serait bien contrariée qu’on la présente comme ça depuis son single "Je suis moi", sorti en mars dernier. Deux cartes blanches: l’une à BaliMurphy, l’autre à Témé Tan, avec prises de risques et implosion des zones de confort.

Le festival accueille comme à son habitude un bon nombre de représentants de la nouvelle scène belge francophone, avec Vincent Liben, Karim Gharbi, Dalton Télégramme, Ivan Tirtiaux. Et toujours beaucoup de découvertes, "espèces musicales en voie d’apparition", notamment des groupes mis en lumières l’an passé via le concours de la Biennale.

À épingler: Les Secrètes Sessions, rebaptisées "échangisme musical" par quelques esprits farces. Le principe: enfermer, pendant trois jours au VK, des musiciens qui n’auraient pas imaginé échanger, leur donner seulement deux heures pour composer chaque morceau et les envoyer sur scène avec le résultat le quatrième jour! RV le 8 octobre pour savourer le résultat!

Des concerts, oui, mais Francofaune c’est aussi des ateliers de formation à l’écriture de chansons, à la gestion des réseaux sociaux, et des contrôles techniques de bio (pour que plus jamais les présentations d’artistes ne ressemblent à des fiches de police). Ils sont gratuits, ouverts aux pros et aux amateurs, après inscription via notre site.

Pour les amoureux du papier, un fanzine voit le jour, le "Mégafaune", façon "Ouais j’ai 15 ans pour toujours et je pense "Sexe, Drogue et Chanson française"". Un slogan qu’on retrouve sur les t-shirts aux stands "Eddie Merch", aux côtés de "No Subjonctif" et "Ne me Tweete pas".

Rendez-vous dès le 2 octobre pour la soirée d’ouverture québécoise, au Bravo Bxl.

www.francofaune.be