Musée de Folklore Vie Frontalière : un siècle d’objets et d’histoires transfrontalières

Installé dans un tout nouveau bâtiment, le Musée de Folklore de Mouscron se veut avant tout un musée de la vie quotidienne, dans une région qui, en quelques années seulement, s'est transformée en profondeur.

Pas étonnant de retrouver dans le nom de ce musée la notion de frontière et de passage de frontière. Situé à Mouscron en Wallonie Picarde, à deux pas de la France et de la Flandres, le Musée de Folklore s'attarde avant tout sur un siècle de bouleversements, entre 1850 et 1950. "Il faut savoir que Mouscron passe en quelques années seulement du statut de village à celui d'une ville de 33000 habitants" précise Véronique Van de Voorde, la Conservatrice.

Le Nord de la France connaît à l'époque un développement fulgurant de l’industrie textile. On surnommera la région l'Empire de la laine. Rapidement, les industriels font appel à de la main d'œuvre, provenant de Flandres essentiellement. 

Ces ouvriers s'établiront en nombre en France mais aussi sur le territoire de Mouscron. Normal donc que les échanges entre les trois régions s'intensifient.

C'est vraiment ce que nous racontons. Comment les traditions ou les modes de vie ont-ils pu s'entremêler. Quelles sont les influences de telle ou telle région sur la vie quotidienne, sur les loisirs, le travail, ou la pratique de la contrebande. Il nous semblait judicieux de raconter cela par des objets de tous les jours, de l'artisanat, des intérieurs d'époque, des métiers essentiels, … voire même par l'évocation des moyens de transport. 

2 images
Une partie des collections du Musée de Folklore de Mouscron. © "N’oubliez pas le guide" – RTBF

Des réserves qui racontent des histoires.

Dans le sous-sol du musée, sur de hautes étagères, des milliers d'objets sont ici rassemblés. "Tous racontent une histoire" nous explique Gwenaelle Robert, la Chargée des collections.

Tout ce qui touche de près ou de loin à la vie de tous les jours, à l'industrie textile, au mode de vie et qui laisse une trace dans l'imaginaire des gens, a sa place dans un musée comme le nôtre.

Un musée qui, en racontant les histoires d'hier, questionne sur des enjeux actuels. "Quand on parle de migration il y a un siècle, on évoque immanquablement les migrations d’aujourd’hui" souligne la Directrice.

Dans certaines salles on questionne sur l’égalité des chances, le développement durable… Autant de thématiques intimement liées à notre époque. C'est là aussi un des enjeux d'un musée comme le nôtre.

Informations pratiques

Musée de Folklore – Ville Frontalière

Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 18h

Ouvert les samedi et dimanche de 14h à 18h