Musée d’histoire militaire : Tournai, un condensé d’histoire européenne…

C’est un parti pris original qui est proposé dans ce musée. Raconter l’histoire de la ville à travers son histoire militaire.

Difficile de résumer en un seul musée l’histoire mouvementée de Tournai. Ville stratégique, victime de seize sièges et de destructions massives, c’est pourtant à travers l’évocation de ses batailles que l’on peut comprendre le passé de la cité pour mieux s’imprégner de son identité actuelle. "Du temps des Romains déjà, la ville était convoitée" nous explique Christel Henry qui nous emmène dans les travées du musée.

De tout temps, la proximité de l’Escaut a favorisé le commerce. Le fleuve a également servi de frontière naturelle entre deux fortes puissances. La France d’une part et le Saint-Empire germanique de l’autre. Elle a donc été envahie un nombre incalculable de fois, tout en représentant un lieu stratégique de premier plan pour le commerce du textile par exemple.

Commerce du textile mais aussi de la pierre issue de son sous-sol et qui servira de base à la fondation de la plupart des édifices de la ville, tout en s’exportant bien au-delà de nos frontières.

Tournai, durant cinq ans, fut d’ailleurs la seule ville anglaise de Belgique. Entre 1513 et 1518. Mais celui qui bouleversera l’organisation et fera de Tournai la ville la plus au nord de son royaume, c’est Louis XIV.

En quelques années de règne, ce roi de France va en effet fortifier le lieu, y construire une citadelle selon les plans de Vauban, canaliser l’Escaut et réorganiser les rues de la ville. Une réorganisation dont on retrouve toujours des traces aujourd’hui.

2 images
Musée d’histoire militaire de Tournai © "N’oubliez pas le guide" – RTBF

Une ville en feu

A l’étage du musée, c’est une autre période sombre de l’histoire de la ville qui est évoquée. La guerre 40-45 n'épargnera pas, elle non plus, les tournaisiens. Les 16 et 17 mai 1940, les bombes pleuvent en effet sur le centre, rasant les bâtiments de la Grand-place, entre autres.

"Tournai avait été déclarée ville ouverte. Des milliers de réfugiés s’étaient donc réfugiés ici. Pour empêcher la bataille de l’Escaut et envoyer les habitants sur les routes, les Allemands bombarderont sans arrêt la ville durant deux jours, utilisant des bombes explosives ou incendiaires, détruisant tout. La ville va brûler durant plusieurs journées. Ces bombardements ont été d’une violence inouïe, tout comme le courage des résistants et des résistantes que nous mettons également à l’honneur" souligne notre guide. Avant de conclure :

Visiter ce musée permet de mieux comprendre l’histoire européenne et ses enjeux durant des siècles.

Informations pratiques

Musée d’histoire militaire de Tournai

Ouvert de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Fermeture le mardi