Hôpital Notre Dame à La Rose : « les soins de l’âme prévalaient sur les soins du corps »

Miraculeusement sauvé par des bénévoles d'une destruction programmée, l'Hôpital Notre Dame à La Rose retrace plus de 700 ans de soins prodigués aux plus pauvres et d'évolution de la médecine.

C'est l'un des plus anciens hôpitaux d'Europe, l'un des mieux préservé également, le témoin d'une époque en tout cas, celle des œuvres de miséricorde au nom de la charité chrétienne. Quand elle fonde son hôpital en 1242 suite au décès de son mari à la guerre, Alix de Rosoit n'a qu'une idée en tête : "gagner son paradis et permettre à son mari d'accéder au paradis" nous explique José Van Der Meiren qui nous attend dans la salle des malades.

L'idée de ce genre d'établissement est avant la concrétisation d'une pensée, celle de la charité chrétienne. L'Hôpital comme bien d'autres au Moyen-âge était réservé aux plus pauvres des pauvres. Ceux qui se voyaient refuser de toutes les institutions par manque de moyens.

Une idée qui perdurera durant plus de sept siècles puisque les derniers patients quittèrent les salles de soins en 1980. 

Un modèle d’hôpital que l’on retrouve à Beaune par exemple

Dans la salle des malades parfaitement préservée, plus d'une cinquantaine de malades pouvaient s'entasser à deux ou trois dans des lits commun.

On retrouve le même genre de salle de soins aux hospices de Beaune par exemple. Les malades recevaient des lavements ou des saignées pour se purifier. Et donc se soigner. Les sœurs qui prodiguaient ces "soins" tentaient par là de soigner l'âme plutôt que le corps. La chapelle jouxte d'ailleurs cette salle pour que les malades puissent participer à l'office.

Dans les vitrines et aux étages, du matériel médical bien entendu mais aussi religieux. Des objets du quotidien qui eux aussi permettent de se replonger dans cette époque et dans l'univers de cet hôpital tenu par des religieuses. "Ce sont d'ailleurs les dernières sœurs qui ont réussi à alerter une série de passionnés et de bénévoles sur le projet de destruction de cet ensemble unique. Durant des années, il a fallu se battre pour empêcher les pelleteuses d'entrer en action" s'exclame notre guide. "N'oubliez pas le guide" a donc poussé les portes de ce haut lieu du Moyen-âge.

2 images
La Chapelle de l'Hôpital Notre Dame à La Rose jouxtait la salle des malades pour leur permettre de participer à l'office. © "N’oubliez pas le guide" – RTBF

Informations pratiques

Hôpital Notre Dame à La Rose

Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 18h,

les samedi, dimanche et jours féries de 14h à 18h30.