"Une jeunesse sexuellement libérée" ? Un livre comme un cri, pour tous les parents, leurs ados...

Thérèse Hargot
Thérèse Hargot - © Albin Michel

Rencontre avec Thérèse Hargot

 

Cette jeunesse que vous suivez n'est pas aussi libérée que l'on pourrait le croire ?

Le sentiment c'est qu'elle a l'air libérée mais qu'en réalité elle ne l'est pas, et je vais montrer tout au long de ce livre, les paradoxes de cette libération sexuelle. Derrière des allures, tant dans le comportement, que dans le vocabulaire ou les pratiques sexuelles, ce qu'on peut voir c'est le fruit d'un conditionnement.

 

Vous avez trois méthodes pour observer notre société dans ses détails; qu'elles sont ces trois manières ?

Je suis une des petites filles de la révolution sexuelle, j'ai grandi dans une société avec le droit à la contraception, j'ai 31 ans, le droit à l'avortement, donc j'ai grandi dans cette société auto-libérée, et c'est important de se mettre dans le contexte.

J'ai un vrai poste d'observation en voyant des couples que j'accompagne dans leurs problèmes sexuels, des célibataires, sur les questions de vie affective, relationnelle et sexuelle, et c'est un poste d'observation parce que je vois ce qui se vit dans l'intime.

Et l'autre chose que je fais, c'est l'intervention en milieu scolaire, dans les associations, auprès des jeunes et des étudiants. Donc voilà trois postes d'observation, qui tout au long du livre font que je mêle expérience personnelle, à ce que je peux entendre et voir. Et ce qui m'a vraiment intéressée, c'est de vous faire voir ce que je vois, et entendre ce que j'entends, pour que des vérités émergent, là où le discours ambiant ne parle pas.