Patrick Roegiers: "Ecrire c'est faire ses gammes, comme un pianiste"

Patrick Roegiers
2 images
Patrick Roegiers - © Grasset - JF. Paga

Dans "Ma vie d'écrivain", Patrick Roegiers évoque son départ à Paris en 1983, l'obtention de la nationalité française, et ses débuts en écriture, en passant par le journalisme et la photographie.

"Je suis très fier d'être Français, c'est le pays qui m'a adopté lorsque la Belgique m'a chassé."

Plus d'une vingtaine de livres plus tard, Patrick Roegiers revient sur son amour de la France, et de Paris, ville fascinante où les plus belles rencontres ont nourri son parcours et son imaginaire.

Le roman se profile comme un guide, une balade culturelle dans la capitale, où des noms comme "Les Deux Magots", ou "Le Flore", réveillent le souvenir de Sartre qui s'engouffre dans un taxi, de Roland Barthes ou de Piccoli au volant d'une vieille MG, qui lui a offert un bref échange par scénario de théâtre interposé. 

pour lire un extrait en ligne

"Ma vie d'écrivain", Patrick Roegiers chez Grasset - Le roman d'une vie rêvée, qui devient réalité.

Rencontre avec Patrick Roegiers