Le récit d'Ahmet Altan, écrivain turc en prison, porté par son traducteur Julien Lapeyre de Cabanes

Julien Lapeyre de Cabanes
2 images
Julien Lapeyre de Cabanes - © Christine Pinchart

Ahmet Altan a écrit son dernier récit dans la cellule d'une prison turque, où il a été enfermé en 2016, sur un malentendu. Cet intellectuel, écrivain, brillant journaliste, a été condamné à la prison à perpétuité pour avoir lancé un message subliminal, au cours d'une émission télé où il était invité avec son frère. Malentendu qui vient de cette phrase :  un putsch ça pourrait se produire en Turquie, bien sûr, tout peut arriver. Malheureusement deux jours plus tard ... On l’a donc soupçonné, avec son frère, d’être à l’origine de ce putsch manqué du 16 juillet 2016. Depuis il est en prison. Avec l'espoir de sortir un jour. Mais en attendant il patiente, et il écrit. Par l’intermédiaire de ses avocats, il a pu à faire sortir par petit paquet, ce livre que l’on peut trouver aujourd’hui en librairie. Livre qui raconte son arrestation, puis sa vie dans une prison turque de haute sécurité.

Christine Pinchart a rencontré le traducteur d’Ahmet Altan à l’Intime Festival, Julien Lapeyre de Cabanes, 30 ans, qui traduit pour Actes Sud, le Suédois, l’Italien, l’Allemand et le Turc …