"Le manteau de neige" de Nicolas Leclerc : "Le fantôme, j'ai envie d'y croire"

Nicolas Leclerc, Le manteau de neige
2 images
Nicolas Leclerc, Le manteau de neige - © TDR

Le thriller atypique de Nicolas Leclerc, "Le manteau de neige", son premier roman, nous emmène au cœur de l’impalpable, où les émotions n’appartiennent qu’à quelques élus. Ceux qui voient les morts, ou plus justement les fantômes.

Le livre s’ouvre sur un fait divers qui se déroule dans le Jura profond. Etienne et Louise ont plus de 80 ans et vivent à l’écart de toute civilisation. Louise est dans un état végétatif depuis plus de 20 ans, mais va se réveiller et sortir de son fauteuil quelques secondes pour égorger son mari, avant de se taire à tout jamais.

Katia une ado de 16 ans, petite fille du couple, hérite de la ferme familiale, mais aussi des démons qui habitent l’histoire de cette famille depuis plusieurs générations. Katia est haptophobe, elle ne supporte pas les contacts physiques, et va tout au long de l’histoire, travailler à découvrir l’origine de son mal-être.

pour lire un extrait du roman

Nicolas Leclerc a consulté des documents, a rencontré des médiums et plongé au cœur des mystères qui fascinent les chasseurs de fantômes, pour écrire ce livre.

"Le manteau de neige", de Nicolas Leclerc, au Seuil - Une lecture expérience, que l’on quitte avec des doutes et des interrogations.

Rencontre avec Nicolas Leclerc