"La Datcha" d'Agnès Martin-Lugand, au cœur du Lubéron, avec une héroïne tchékhovienne

Agnès Martin-Lugand
2 images
Agnès Martin-Lugand - © Michel Lafon

Agnès Martin-Lugand, l’auteure du célèbre : "Les gens heureux lisent et boivent du café" est de retour avec "La Datcha", paru chez Michel Lafon.

Nous sommes en famille, avec la légèreté et la bienveillance qui caractérisent le style Agnès Martin-Lugand. Et ce petit plus, une passion pour la Russie et sa culture, que l’on découvre à travers le personnage de Macha.

L’histoire commence au bord de la route, lorsqu’Hermine, une jeune cabossée de la vie, qui n’a connu que les foyers d’accueil, la rue, et l’abandon, accepte de suivre Jo. Il l’emmène dans l’hôtel qu’il possède avec sa compagne Macha et lui propose un travail. Le destin semble tourner en sa faveur, et pour la première fois elle sera tentée de croire en sa chance et d’offrir sa confiance. Elle s’installe dans la Datcha, travaille sans compter, trouve sa voix, et se révèle.

Agnès Martin-Lugand, "La Datcha", paru chez Michel Lafon – Un roman en résonance avec notre époque, et l’envie de faire de la maison un refuge, un nid de réconfort.

Rencontre avec Agnès Martin-Lugand