"Judas côté jardin", quand Juan d'Oultremont se nourrit de ses souvenirs d'enfance

Juan d'Oultremont
Juan d'Oultremont - © ONLIT

Plasticien, musicien, créateur de Cissiste International (un concept artistique), homme de radio, et professeur d’installation et de performance à l’ERG à Bruxelles, Juan d’Oultremont est aussi écrivain.

Il publie chez Onlit "Judas côté jardin", un roman qui s’inspire de souvenirs d’enfance. Le roman prend ses racines dans le jardin familial à Bruxelles, dans les années 50. Un jardin protecteur, sorte de paradis, puisqu’en sus, Judas est persuadé que son père est dieu.

L’auteur nous invite à faire un bout de chemin à travers les événements de ces années-là, entre 1956 et 1968. Judas petit garçon un peu trop maigre, un peu fragile, se souvient par exemple de sa communion, d’une piqûre de guêpe, de l’incendie de l’Innovation à Bruxelles, ou de l’expo universelle de 1958…

"Judas côté jardin" de Juan d’Oultremont. Un roman que l’on découvre, comme un coffre à jouets que l’on ouvre, pour faire l’inventaire de ses souvenirs. Une belle aventure.

L’interview de Juan d’Oultremont