"Héloïse, ouille !" de Jean Teulé, ou l'histoire d'un théologien baiseur fou

Jean Teulé
2 images
Jean Teulé - © Philippe MATSAS/Opale/Editions Robert Laffont

Héloïse rencontre Abélard, elle n'a que 18 ans; lui est désigné pour lui donner des cours et parfaire son éducation. Instantanément il va tomber sous le charme de la jeune fille, et devenir l'unique amant de sa vie.

Rencontre avec Jean Teulé

 

Abélard, le héros de votre livre, grand théologien, vous pensez qu'il a toujours été un peu coquin, un peu lubrique, ou c'est le charme d'Héloïse qui a opéré ?

Non non c'est le charme d'Héloïse qui a opéré parce qu' au contraire il disait que la cour de Vénus, très peu pour moi, jusqu'au jour où il a rencontré Héloïse. Et là ils se sont déchaînés.

 

Nous sommes au 12ème siècle, on imagine que vous vous êtes un peu approprié l'histoire; on ne trouve pas tous ces détails dans les écrits que vous avez retrouvés ?

Non, on n'a pas les détails de leurs jeux sexuels, mais on sait grâce à une lettre d'Abélard, qu'on appelle lettre de consolation à un ami, qu'il a écrit : "Avec Héloîse on a fait tout ce que deux corps peuvent se faire". Ils ont exploré toutes les fantaisies possibles en matière de sexe, et il dit : "J'allais jusqu'à lui donner des coups, mais les coups étaient plus doux que des baumes". En plus ils avaient un peu des plans SM et puis dans les lettres de Héloïse à Abélard, parce qu'ils se sont écrits quelques lettres lorsqu'ils sont devenus abbé et abbesse, elle ne lui parle que de sexe. Et à un moment elle lui dit, "si l'Empereur Auguste m'avait jugée digne d'être son épouse, et m'avait proposé la possession du monde entier, je lui aurais répondu que plutôt que de devenir son Impératrice, je préférais rester ta putain". Et cela au 12ème siècle. Donc on sent qu'ils étaient absolument chauds bouillants et amoureux, oui oui. Du coup je pouvais y aller, et ce qui m'énervait, c'est que dans tous les livres sur Héloïse et Abélard, les historiens racontent leur rencontre, et puis ensuite ils se débarrassent d'une bonne partie de mon livre en une phrase en disant, "et pendant 1 an et demi Héloïse et Abélard vécurent des amours torrides", puis ils racontent la suite. Alors je me suis dit, mais pourquoi une seule phrase, moi je vais développer.  

Christine Pinchart  

Héloïse, ouille ! chez Julliard -  Un roman savoureux