"Des nerfs d'acier", de Philippe Lemaire, l'épopée d'une construction hors normes

Philippe Lemaire
Philippe Lemaire - © Christine Pinchart

Philippe Lemaire nous plonge dans la grande aventure de la construction de la tour Eiffel. Une histoire d’amour qui se nourrit entre deux mondes : celui de l’industrie et de ses ouvriers, fiers d’appartenir à un projet audacieux pour l’époque, et le monde de l’art à Montmartre, entre Toulouse Lautrec et les premiers impressionnistes.

Une grande épopée qui voit s’épanouir de beaux personnages, comme celui de Johan de Winkler, un jeune poète qui va quitter son monde bourgeois de province pour monter à Paris, comme on le disait déjà à l’époque. Il rêve de devenir Rimbaud, et il sera journaliste, c’est plus adapté à l’époque. Cette époque symbolique et polémique autour de la construction de la plus haute tour du monde en 1888.

Un livre envoûtant, témoignage d'une époque où tout semble possible. "Des nerfs d'acier", chez de Borée

Christine Pinchart a rencontré Philippe Lemaire