Bonnes vacances Lou ! Un petit trésor signé Jeanne Ashbé

Bonnes vacances Lou! Le nouvel ouvrage de Jeanne Ashbé
2 images
Bonnes vacances Lou! Le nouvel ouvrage de Jeanne Ashbé - © RTBF-Christine Pinchart

Jeanne Ashbé revient avec deux aventures de Lou et Mouf, dans un livre animé, fait de tiroirs à secrets, et de tissus colorés, pour le double plaisir de lire et de jouer.

"Il y a sans doute quelque chose de bébé en moi qui n’est pas tout à fait achevé" a dit Françoise Dolto.

La comparaison avec la grande dame s’arrête là, mais c’est peut-être la raison pour laquelle cette littérature me passionne, précise Jeanne Ashbé.

Le livre, l’histoire, l’illustration, vous pouvez constater à quel point c’est formateur pour l’enfant ?

Je suis émerveillée parce qu’un tout petit enfant peut faire pour lui-même avec un livre qu’on lui raconte. La presque totalité de mes livres s’adressent aux tout petits, avant l’âge du langage, et j’ai conscience profondément que tout fait sens pour les petits. La couleur par exemple, est un langage que les plus jeunes perçoivent. Si une page est rouge ou bleu, ça ne dit pas la même chose. Les lettres aussi, et la manière dont elles sont disposées, un peu comme un dessin, veulent dire quelque chose. Et pour les premiers titres, j’ai travaillé longtemps, en cherchant à faire des petites animations, pour aller vers moins de sophistication. Faire de plus en plus simple et plus solide aussi, afin de laisser un tout petit manipuler la page en carton sans avoir peur de la déchirer. Pour moi la forme du livre doit servir son contenu.

 

La personne intermédiaire entre l’enfant et le livre compte ?

Pour que le livre arrive à l’enfant il faut un adulte qui l’initie au contenu, qui prenne le petit sur les genoux, raconte, et lise le texte. Je suis convaincue que l’enfant entre dans le livre par l’histoire avant tout. Et je tâche d’écrire un texte, sachant qu’il va être lu à voix haute par un adulte. Un texte qui s’approche le plus possible d’une chanson de mots. J’y travaille jusqu’à la dernière minute pour qu’il soit simple, cadencé, rythmé, prosodique, et dans lequel l’adulte trouve du plaisir.

J’ai un livre qui s’appelle "vite vite", et qui utilise des mots de la vie quotidienne : il faut se dépêcher ! Tu as fini ta tartine… Cette soudaine mise en musique de la langue de tous les jours, accompagnée d’une image, et dite par papa, ou maman, ça déplace le registre de la vie de tous les jours, vers un registre poétique ou imaginaire. Même s’il ressemble au réel, ce n’est pas le réel, ça permet l’envol vers quelque chose que l’enfant va retrouver, et sur laquelle il va pourvoir s’appuyer afin de maîtriser ces moments de la vie. Des moments par exemple dans lesquels on lui demande de se dépêcher. C’est cela la littérature; ça nous permet de prendre de la hauteur et de mieux nous connaître.

 

Bonnes vacances Lou ! évoque le moment des vacances, la préparation de la valise, le trajet en voiture et l'instant de la sieste, que l'on fait n'importe où, sans stress. Petites languettes à tirer, ou à glisser pour l'apprentissage de la dextérité.

Et l'album est accompagné d'un petit catalogue avec objets détachables et auto-collants repositionnables. Il propose des jeux des devinettes, et du coloriage.

Le tout dans une valisette transparente. Chez Pastel.

Christine Pinchart