Armel Job et sa "Drôle de fille", nous plonge une fois encore dans les années 50

Armel Job
Armel Job - © Christine Pinchart

"Une drôle de fille", le nouveau roman d'Armel Job, puise son inspiration fin des années 50, au coeur d'un village qui voit débarquer une orpheline de guerre. Josée a subi les bombardements, en a gardé quelques séquelles, et se voit confiée à une famille de commerçants, un couple de boulangers. Elle focalise toutes les attentions, elle va nourrir la rumeur. Et finalement si le roman se situe dans les années 50, c'est si peu différent de ce que l'on vit aujourd'hui. Josée est un peu la réfugiée de ce village imaginaire de Famenne, Marfort. Armel Job évoque ce qui a nourri ce roman, au micro de Christine Pinchart...

Un plaisir chaque fois renouvelé, paru chez Robert Laffont