"A la lumière du petit matin", la quête du bonheur d'Agnès Martin-Lugand

Agnès Martin-Lugand
Agnès Martin-Lugand - © Christine Pinchart

Hortense est professeur de danse à Paris, elle vit pour ses élèves, pour la danse et pour un homme marié et père de deux enfants, qui ne quittera jamais sa femme, et à qui elle ne demande rien... Mais c'est la danse qui lui donne son équilibre et lui permet d'extérioriser son trop plein d'émotions. Un jour le corps va lâcher et Hortense va tout remettre en question, y compris sa relation avec Aymeric, l'homme marié, pour qui elle se bichonne une à deux fois par semaine. Pour une sortie au restaurant, soigneusement choisi par Aymeric, pour un moment d'égarement stimulant mais qui l'abandonne plus solitaire encore.

C'est en quittant Paris pour le Lubéron, pour la maison de ses parents disparus il y a quatre ans, qu'Hortense va pouvoir redécouvrir la voie de la sérénité. C'est cette voie que nous offre le roman, comme une leçon de vie, dans une bienveillance revigorante.

Rencontre avec Agnès Martin-Lugand pour son livre "A la lumière du petit matin", chez Michel Lafon.