Zazie, emprise électrique au Cirque Royal!

Zazie, emprise électrique au Cirque Royal!
4 images
Zazie, emprise électrique au Cirque Royal! - © DR

Retrouvailles aussi musclées que touchantes autour de son dernier album "Encore heureux" et de ses plus grands succès. Elle est encore au Cirque Royal pour trois soirs avant un retour à Spa le 22 juillet.

Haute fidélité

Zazie puissance 20 ! 20 comme notre âge lors de notre premier concert, l’immortel "Tour des anges" gravé à jamais dans notre mémoire et sur le disque "Made in Live", enregistré aux Halles de Schaerbeek  20 comme les années de succès depuis "Zen" et "Larsen". 20 comme le nombre de rendez-vous partagés avec la belle, en fan jamais repu!

20 concerts et jamais une déception! Une gageure qui explique notre fidélité. Bien sûr, parmi ses neuf albums, il y a des déceptions. "Encore heureux", le petit dernier qu’elle venait nous présenter dans l’intimité du Cirque Royal, fait d’ailleurs partie des "Zazie mineurs".

Mais, dès les premières mesures de "Toc, toc, toc", on retrouve l’énergie, la verve, la fougue et le cœur battant de celle qui nous a tant fait vibrer. Après une série de nouvelles chansons, dont le très joli morceau qui donne son titre à l’album, elle explique la peur mêlée d’excitation qu’elle éprouve à jouer les nouvelles compositions, comme une mère (sa fille, Lola, est maintenant ado) qui laisse son enfant à l’école pour la première fois.

Zazie dans le rétro

Mais, c’est bien évidemment sa collection de tubes et de perles plus anciennes que le public est venu (ré)entendre. Les émotions sont toujours aussi fortes sur "On éteint", puis sur le très introspectif "Si j’étais moi", qui lui vaut une première ovation debout en moins d’une heure. Deux morceaux issus de "La Zizanie", l’album culminant de sa carrière, sorti juste avant le début de la crise du disque. On y retrouve aussi "Rue de la Paix", qui imprimera, quelques minutes plus tard, comme à chaque fois, une ambiance plus festive.

L’option artistique de cette nouvelle tournée est résolument électrique avec trois musiciens et deux musiciennes (c’est beau et rare!), dont Edith Fambuena à la guitare (collaboratrice entre autres de Bashung, Daho, Françoise Hardy, Tété et Pauline Croze) et Philippe Entressangle à la batterie (également batteur entre autres de  Daho, Chamfort, Cali et… Stephanie Blanchoud, la Chloé de "Ennemi public", qui est également chanteuse et qui se produira, comme Zazie, à Spa cet été). Rien que du très bon donc!

"Rodéo" et "Oui" en rappel, c’est prévisible, d’accord, mais c’est à la fois efficace et vibrant! Plus inattendu, la version très rock de "La vie est belle", qu’elle avait offert à Christophe Willem. Tout cela est carré, brut (parfois un peu trop) et terriblement efficace. A 52 ans, Zazie continue à investir la scène comme à ses débuts quand, les pieds nus, elle gesticulait comme une dingue sur des beats électros. Une scène qu’elle partagera avec une spectatrice pour chanter "Tout le monde" dans une version sympa mais un peu poussive.

A l’heure de prendre congé, on remarque que pour la première fois, Zazie ne reprend aucun morceau de  "Zen", le disque de son éclosion. C’était sans compter sur "J’envoie valser" en mode épuré pour contenter tous les cœurs sensibles, et "Larsen" en humeur acoustique, au cœur de la foule. Deux très belles cerises sur un gâteau savoureux aux vertus nostalgiques et tonifiantes. Zazie reste grande!

 

François Colinet

En concert jusqu'à samedi au Cirque Royal et le 22 juillet aux Francofolies de Spa

Zazie, "Encore heureux" (Mercury/Universal)