Xavier Rudd à l'Ancienne Belgique: Good vibrations!

Xavier Rudd & The United Nations
2 images
Xavier Rudd & The United Nations - © Droits réservés

Par deux fois, le chanteur australien a rempli l’Ancienne Belgique d’amour, de fraternité et d’énergies de changement à travers une musique aux vibrations contagieuses. Le public était aux anges!

Nous retrouvons avec excitation l’homme charmant que nous avions rencontré il y a quelques années. Il arrive avec une simplicité désarmante, pose sa guitare sur ses genoux et lance ses premières notes. La salopette tombante, pieds nus sur un grand tapis entouré d’un claviériste et d’un percussionniste hyper performants, son aura se repend en quelques secondes, nous embarquant dans un monde de tolérance et de tendresse envers tous les organismes vivants peuplant notre Planète, à commencer par nos frères humains!

Plusieurs fois, il nous fera penser à Ben Harper (1). Pour la guitare sur les genoux, bien sûr, mais aussi pour le mélange guitare électrique/percussions et pour la voix, qui réussit l’alchimie improbable entre revendication et caresse. Car, comme il le dira, "L’amour est un moteur puissant de la création".

Do you feel the change is coming?

La partition musicale est simple mais incroyablement prenante. Son reggae teinté de cordes électriques remplit nos veines d’une envie réconfortante de voir le meilleur en chacun et d’une dose de courage pour poursuivre nos utopies, de se retrousser les manches ensemble pour construire un avenir plus serein, plus inclusif, plus durable. Le côté incantatoire des "How you're feelin’ Belgium?" renforce l’impression d’une communion parfaite avec un public qui a soif d’autre chose (2).

Impression renforcée par les très belles reprises des emblématiques Come together des Beatles et No woman, no cry de Bob Marley. Plus insolite mais diablement efficace, celle du Wake le up de Avincii en fin de programme.

Le didgeridoo  vient renforcer le plaisir mais est malheureusement noyé par les autres vibrations. Le concert propose une énergie très forte, dont un incroyable solo de batterie qui met la foule dans une transe tribale, faisant écho au grand intérêt que porte Xavier Rudd pour la culture des populations aborigènes, dont il se sent proche depuis longtemps.

On sort de ce concentré d’humanisme épuisé d’avoir tant dansé et chanté, mais tellement heureux d’avoir célébrer joyeusement le lien qui nous unit avec toutes ces gens enthousiastes et acteurs du monde de demain…

 

François Colinet

 

(1) Ben Harper & The Innocent Criminals viennent de sortir leur nouvel album "Call it what it is" et seront à Forest National le mardi 18 octobre prochain.

(2) "Soif d’autre chose", ouvrage collectif dirigé par Philippe Beague paru aux éditions Couleurs Livres, auquel nous avons eu l’honneur de participer.

Xavier Rudd & The United Nations, "Nanna" (V2 Records)