Fête de la Musique: Sharko défie les nuages!

Sharko
3 images
Sharko - © Danny Willems

Samedi, le Cinquantenaire a accueilli le retour de ce grand groupe belge, emmené par un David Bartholomé en belle forme malgré la grisaille.

Puisqu’on ne peut pas vraiment se fier au soleil, la Fête de la Musique est bien la preuve la plus tangible que l’été est à nos portes! Cette initiative publique devenue depuis longtemps tradition émoustille de notes et de rythmes la Fédération Wallonie-Bruxelles pour célébrer les jours les plus longs de l’année. Entièrement gratuite, elle fait malheureusement désormais figure d’exception. Beaucoup de festivals sont, en effet, devenus soit très chers, soit très subsidiés mais avec un "ticket modérateur" en constante augmentation. (C’est la formule choisie par le BSF ou la Fête des Solidarités, par exemple). Les initiatives offrant des bonnes ondes gratuitement sont donc toujours à saluer!

Plein de choses à fêter!

Zut, on a mal regardé le programme et on a raté Dan San! Mais on n’est pas les seuls! Au Cinquantenaire, à Bruxelles, on connaissait ce samedi un ciel si bas, un ciel si gris que le public n’est pas venu. Enfin, disons plutôt qu’il a mis du temps à arriver, trop occupé à fêter la victoire des Diables. Soulagée et désireuse de se lâcher après le (demi-) stress irlandais, la foule s’est donc densifiée peu à peu devant le beau David.

Énergique, taquin et fier de son très bel album "You Don’t Have To Worry", probablement son meilleur, il défie le vent et le petit crachin grâce à son rock bien carré. Avec le fidèle Teuk Henri à la guitare et Olivier Cox, dernier batteur en date, qui officie aussi avec Dan San, il monte en puissance au fil des titres, ressuscitant aussi quelques (très) vieux machins comme "Sweet Protection". Pour les (re) découvrir, rien de tel que l’impeccable "be(a)st of".

17 ans après ses débuts, il garde ce côté surréaliste que l’on adore. Il nous informe ainsi qu’une partie de la foule se situe sur la commune de Bruxelles-Ville, tandis que l’autre est déjà à Etterbeek. Et que le prix de son nouveau CD sera moins cher côté Bruxelles-Ville. Pour savoir où vous portent vos pieds, repérez-vous à l’inclinaison des pavés!

Un concert de Sharko, cela ne peut jamais être totalement sérieux. Car, il y a dans son attitude comme dans sa musique, ce petit quelque chose de fêlé, de désinvolte, de précieux. Que l’on sera heureux de retrouver cet été (1).

En attendant, son single "You Don’t Have To Worry" reste bien vissé dans notre tête. Un coup de maitre aussi réussi que le disque ambitieux dont il est issu. A découvrir...!

 

François Colinet

 

(1) En concert le 9/7 au Baudet’stival à Bertrix, le 15/7 au Festival de Dour, le 19/7 aux Francofolies de Spa, le 6/8 au Ronquières Festival et du 21 au 25/9 au Fly Away Festival (Festival "All In" au Club Med de Cargese, en Corse).