Boulevard des Airs fait la différence sur scène!

Boulevard des Airs fait la différence sur scène !
2 images
Boulevard des Airs fait la différence sur scène ! - © Droits réservés

De Tarbes à "Bruxelles", titre de leur dernier album, ils viendront mettre le feu à la Madeleine le 23 mars (complet) avant de revenir en festival. Soirées festives à ne pas manquer!

Ce sont des moments comme ceux-là qui alimentent notre amour de la musique! Une surprise, un enthousiasme, quelques secondes qui suspendent le reste suffisent à nous convaincre… Août dernier, Brussels Summer Festival, la salle de la Madeleine fraichement rouverte aux plaisirs des notes accueille un groupe, presque un collectif vu ses neuf membres, prêt à retourner le cœur et les pulsations de chaque spectateur. Les fans de la première heure côtoient les nombreux curieux qui, comme nous, vont se laisser séduire par une ambiance de feu!

Pas étonnant que Sylvain, chanteur, nous déclare d’emblée que "le plaisir de scène, depuis le début, c’est notre motivation, la raison première de nous lancer dans cette aventure! C’est du donnant-donnant. On aime tellement voir les gens prendre leur pied".

L’imagination au pouvoir

Leur prestation fut d’une force étonnante. Du genre de concert qui vous protège à jamais de l’attitude blasée de celui qui en a déjà tant vu. D’emblée, on a été happé par la multitude de sonorités et la cohésion de l’ensemble : "Au départ, on était trois mais rapidement, on a été plus nombreux parce qu’on voulait avoir beaucoup d’instruments".

Après quelques géométries variables, le groupe se stabilise à neuf et ne s’interdit aucune expérimentation. "Ce troisième album s’ouvre sur des notes flamenco. Il y a du rock, beaucoup de cuivres, mêmes des incursions rap ou electro. Le but, c’est clairement de se nourrir d’un peu partout. On a aucune barrière. La sortie du premier disque, en 2011, a mis beaucoup de temps, sept ans après nos débuts, parce qu’on a voulu être absolument certains de pouvoir garder une liberté totale."

Un troisième disque appelé " Bruxelles " qui a été mixé chez nous, au studio ICP, après avoir été entièrement pensé et enregistré chez eux, à Tarbes. Un disque plein de soleil, avec des cuivres très présents et des rythmes fait pour danser.

Le sens du partage

Rien de révolutionnaire en somme. Mais cela fait un bien fou! De la musique à vivre et à partager entres potes, parfaites pour les festivals ou pour réchauffer les soirées grises. Un univers et un sens de la camaraderie qu’ils partagent avec quelques artistes du même esprit. Zaz, et Pulpul du groupe Ska P partagent d’ailleurs des titres sur le disque.

Sur la route, ils ont croisé Les Hurlements de Léo ou encore Tryo, dont ils ont assuré les premières parties dans de très grandes salles. "Ce fut une rencontre humaine avant d’être professionnelle, précise Sylvain. Christophe Mali a, d’ailleurs, fait la scénographie de nos deux premiers spectacles. C’est comme une famille artistique qui partage l’envie de faire la fête avec les gens. De les voir danser et sourire. Peu importe leur langue. On a déjà joué en Argentine, en Allemagne… C’est pareil pour Zaz, qui y est une star… Ce qui compte, c’est de rencontrer les gens, de partager des émotions que seule la musique peut procurer."

Avec ce troisième disque, Boulevard des Airs franchit un palier de notoriété qui devrait lui permettre de continuer de jolis voyages. "Il y a plein d’endroits où on aimerait aller jouer. Si on nous propose d’aller faire un tour Maghreb par exemple, on signerait tout de suite!"

En attendant, ils seront donc à la Madeleine, à Bruxelles, ce mercredi 23 mars, avant de revenir faire danser les festivals. Laissez-vous emporter!

François Colinet

 

En concert le 23 mars à La Madeleine (Bruxelles), le 1er mai à L’inc’Rock (Incourt), le 14 mai au Goose Festival (Ethe-Virton), le 20 juillet aux Francofolies de Spa

Boulevard des Airs, "Bruxelles" (Sony)