Le semaine cinéma de Cathy Immelen avec Tout le monde debout et Tomb Raider

Tout le monde debout de Franck Dubosc
Tout le monde debout de Franck Dubosc - © Tous droits réservés

Au programme de cette semaine : une bonne comédie française et une adaptation de jeux vidéo avec un petit goût de déjà vu.

Tout le monde debout

Vous n’allez peut-être pas me croire, mais c’est Franck Dubosc qui s’en sort le mieux cette semaine ! Il nous propose son premier film en tant que réalisateur : "Tout le monde debout". J’en entends certains d’ici : "Dubosc, le comique grand public se lance dans la réalisation", "encore une mauvaise comédie française de plus"… Vous allez être surpris : Dubosc est un metteur en scène inspiré, un scénariste bienveillant et surtout, son humour est loin d’être politiquement correct. C'est LA comédie du moment. Il ne s'est pas non plus contenté de réaliser. Il a écrit le scénario et joue le rôle principal, celui d'un mythomane dragueur insupportable qui fait croire à sa jolie voisine qu'il est handicapé pour tenter de l'émouvoir... et qui finit par rencontrer la sœur de cette voisine qui, elle, est vraiment en chaise roulante 

Pari réussi pour Franck Dubosc : l’émotion est bel et bien au rendez-vous et malgré un sujet aussi délicat, il arrive à oser l’humour décomplexé sur le thème du handicap.

Tomb Raider

Lara Croft, l’héroïne culte de jeux vidéo est de retour. Au revoir le mini-short de l’emblématique Angelina Jolie, bienvenue à l’actrice Alicia Vikander. Petite carte de visite : elle a 29 ans et elle est suédoise. Elle s'est fait remarquée en 2012 dans "A Royal Affair" et depuis, tout s’est enchaîne très vite : "The Danish Girl" lui a permis de remporter l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle, et on a pu la voir notamment dans le dernier Jason Bourne. C’est clairement l’étoile montante du cinéma européen. Sa mission cette semaine : apporter plus d’épaisseur psychologique mais aussi plus d’aspérités au personnage de Lara Croft.

Le résultat sur grand écran : elle se débrouille et c’est rafraîchissant une héroïne féminine qui n’est pas qu’une bombasse. Par contre elle n’est pas servie par le scénario. Depuis Indiana Jones on en a vu des dizaines des films comme ça… Je sauve juste certains passages copiés du jeu vidéo, où on retrouve quelques sensations comme si on était derrière la manette.