Le semaine cinéma de Cathy Immelen avec Red Sparrow, Breathe et Maria By Callas

Red Sparrow
Red Sparrow - © Murray Close

Cette semaine voit la sortie du nouveau film de Jennifer Lawrence, du premier long-métrage d'Andy Serkis et d'un documentaire original sur Maria Callas.

Red Sparrow

On démarre avec l’incontournable actrice Jennifer Lawrence à l’affiche du thriller d’espionnage : "Red Sparrow", le Moineau rouge. Même si c’est le même réalisateur aux manettes, ce n'est pas la suite des "Hunger Games" où elle incarnait déjà un oiseau : le geai moqueur. Ce n'est pas non plus un film de super-héros comme les X-Men où elle jouait déjà une drôle de créature bleue. Non, les Sparrows ici sont des espions russes qui utilisent leur corps et la sexualité comme arme de persuasion. Le film est basé sur le roman d'un ancien agent de la CIA. Au casting, on retrouve le Belge Matthias Schoennaerts pour son premier blockbuster hollywoodien ! 

Elle se lâche Jennifer Lawrence. Elle qui avait dû boire de l'alcool pour oser tourner les scènes d'amour dans "Passengers", ici elle paie de sa personne et ce, de manière totalement gratuite. Je ne sais pas si c’est une question de mauvais timing avec l’actualité, mais voir sur grand écran l’utilisation du corps de la femme comme arme de guerre, ça m’a beaucoup gênée… La manière dont on aborde la sexualité dans ce film est quand même très malsaine… en tout cas n’allez pas le voir en famille, ce n'est pas un divertissement grand public !  

Breathe

"Breathe", c'est le premier film réalisé par l’acteur Andy Serkis, le pionnier des effets spéciaux, qui est à l’affiche du carton du moment "Black Panther" (avec son vrai visage pour une fois, parce qu'il est souvent méconnaissable). C'est une histoire vraie, celle d’un couple qui semble avoir tout pour être heureux, jusqu’au jour où le handicap vient briser leur destin. Au casting : Claire Foy, Elisabeth II d’Angleterre dans la série "The Crown" et Andrew Garfield, très convainquant dans le rôle d’un paraplégique.

"Breathe" est un film plein de lumière, d’espérance et même d’humour malgré un sujet aussi délicat. Le mélange de différentes tonalités, voilà sans doute la plus grande originalité de cette œuvre, certes très classique mais qui réussit à dédramatiser le handicap. On évite la lourdeur d’un mélodrame, l’émotion est au rendez-vous : un très beau film ! 

Maria By Callas

Avis aux amateurs de musique classique, ne loupez surtout pas le documentaire : "Maria By Callas". Le point de vue est très orignal : ne vous attendez pas à une sorte de "Un jour, un destin" avec des interviews de ceux qui ont connu la diva la plus célèbre au monde. Non, il s’agit d’une collection d’images rares et d’interviews inédites où la Callas se raconte elle-même… Un documentaire qui joue la carte de l’intime avec un respect immense. Une belle découverte !