La semaine cinéma de Cathy Immelen avec le 8e épisode de Star Wars

Dans les sorties ciné de cette semaine, il est impossible de passer à côté de "Star Wars épisode VIII : Les Derniers Jedi".

Star Wars épisode VIII : Les Derniers Jedi

Nous en sommes au 8ème volet de la saga intergalactique Star Wars, 2 ans après le Réveil de la Force. L’histoire change peu, l’alliance rebelle tente une fois encore de survivre au Premier Ordre (les méchants). L’enjeu : détruire un vaisseau ennemi et survivre coûte que coûte en fuyant. Les enjeux sont toujours les mêmes, c’est la même histoire depuis 40 ans, donc vous ne serez pas dépaysés.

Dans l’ensemble c’est un bon divertissement dans la case "Disney", puisque l’empreinte du studio est sans doute plus marquée ici que dans les précédents films. On pense que les gens vont mourir mais en fait non, les petites bébêtes permettent de vendre des jouets et c’est quand même assez long. Les fans seront ravis mais pour les gens qui n’y connaissent rien, ils ne vont absolument rien comprendre !

Et pour ceux qui ne sont pas fans de Star Wars?

Je ne vais pas vous mentir, cette semaine, les sorties cinéma c’est pas la folie. Evidemment, très peu de distributeurs de films osent sortir une nouveauté devant le raz de marée attendu de Star Wars. Et puis, ils sont malins chez Disney, ou hyper filou, ils sont très exigeants avec les cinémas et imposent tout un tas de règles pour se faire un max de bénéfices… Au final, peu de cinémas osent la contre-programmation, et les spectateurs se retrouvent avec seulement quelques autres petits nouveaux films en salles.

The Party

Un petit film anglais très court : il dure 1h11, générique compris. Il est en noir et blanc. Toute la crème du cinéma anglais se bouscule au portillon du casting, il y a Kristin Scott Thomas, Helen Mirren, Cillian Murphy ou encore Timothy Spall !

L’histoire, c’est un jeu de massacre entre amis. C’est bavard mais très bien écrit, jubilatoire aussi dans son cynisme même si on a un peu parfois l’impression de voir une pièce de théâtre filmée !

The Woman who left

Et pour les amateurs de cinéma noir et blanc, de cinéma d’auteur plus exigeant que la moyenne, je vous signale aussi la sortie cette semaine de "The Woman who left", la femme qui est partie. Un drame Philippin qui a remporté le Lion d’or à la Mostra de Venise. Mais je dois vous dire que ce film fait 3h43 et qu'il ne s'y passe pas grand-chose...