La semaine cinéma de Cathy Immelen avec la Palme d'or 2016

Moi, Daniel Blake
16 images
Moi, Daniel Blake - © DR

Des films événements dans nos salles cette semaine et pour démarrer : la Palme d’or cannoise de cette année !

Il était très ému, Ken Loach quand il a remporté la 2ème palme d’or de sa carrière pour son "Moi, Daniel Blake". Cet humaniste bienveillant et généreux a fait du combat contre l’injustice son œuvre, et de l’indignation son moteur. La preuve encore avec cette histoire d’un menuisier pas tout jeune qui perd son travail. Il erre de bureaux en bureaux à la recherche des formulaires pour être en ordre de chômage : le voilà englué dans des situations absurdes et confronté à des employés administratifs bornés…. Oui, ça pourrait aussi se passer en Belgique.

Monsieur Ken Loach est le maître dans l’art de filmer les "petites" gens avec énergie et audace. Son film n'est pas ennuyeux pour un sou, et il parvient à insuffler de la vie, et même de l’humour dans cette quête de dignité et d’entraide. En bonus, des acteurs plus vrais que nature, et une belle dose d’émotion, oui, impossible de ne pas pleurer, c’est trop touchant. Bref, du cinéma social qui n’oublie pas d’être avant tout… du grand cinéma !

Ma vie de Courgette

Et dans le genre on va aussi sortir nos mouchoirs, voici le film d’animation qui fait sensation depuis sa présentation à Cannes : Ma vie de Courgette, couvert de prix dans tous les festivals où il a été présenté. Courgette, c’est un petit garçon. Sa maman est alcoolique et meurt accidentellement. Il se retrouve donc placé dans un orphelinat. Ce n’est pas drôle comme démarrage je vous l’accorde, mais promis, c’est un film qui fait tout chaud au cœur !

"Ma vie de courgette" interpellera les plus petits sur des sujets délicats mais que les grands vont aussi prendre beaucoup de plaisir à savourer. C’est un concentré d’émotions qui serrent le cœur, un regard intelligent sur les douleurs de l’enfance, le tout avec un humour irrésistible ! "Ma vie de Courgette" est le film bouleversant de la semaine.

Sausage Party

De l’animation encore, mais cette fois surtout, n’allez pas le voir avec des enfants !!! Surtout pas !!!! C’est bien simple, aux Etats-Unis, "Sausage party" est carrément interdit aux moins de 17 ans ! Et pour cause ce délire trashissime né dans l’esprit malade, et clairement enfumé de Seth Rogen est un concentré de gros mots et de situations parfois limite porno… bref, c’est absolument sans limite. Et le pire, le scénario n'est pas insensé du tout.

"Sausage party", un gros gros délire à regarder entre potes. Une sorte de "Toy Story" classé X, avec quand même, une métaphore qui n'est pas du tout insignifiante sur la religion. Un film totalement iconoclaste et assumé : j’adore ! En plus, il y a les voix de Seth Rogen, Jonah Hill, Kristen Wiig, James Franco ou Edward Norton : que des acteurs qu’on aime bien.

Doctor Strange

Dans un style bien plus sage, voici le film hollywoodien de la semaine : Doctor Strange. Un super héros Marvel de plus me direz-vous… oui, mais de un, il est interprété par le charismatique Benedict Cumberbatch, de deux : le méchant c’est Mads Mikkelsen, et de trois, il y a de la magie et des dimensions parallèles au programme, très original dans l'univers Marvel et de quatre, la mise en scène est juste renversante ! vous allez vous en prendre plein les yeux !

Tamara

Du comics on passe à la bd avec l’adaptation de "Tamara". Née sous la plume et les crayons de couleurs de Darasse et Zidrou, "Tamara" raconte le quotidien d’une fille de 15 ans complexée par ses rondeurs, clairement, ce n'est pas la nana la plus populaire de son école… Eh oui, pas évident de vivre les affres de l’adolescence entre les premiers émois amoureux, les parents relous et les moqueries pas cool de ses petits camarades.

"Tamara", c'est le gentil petit film typique qu’on va voir avec ses copines… Enfin quand on a 15 ans, parce que nous les grandes, on n’est pas du genre à baver devant Rayane Bensetti, non, non...

 

De Premier

Là, fini de rire, on s’attaque à du sérieux avec "De Premier" du réalisateur Erik Van Looy, méga star en Flandre pour ses thrillers comme "Loft" et "De Zaak Alzheimer", c’est aussi le présentateur du fameux jeu tv "De Slimste Man", bref, le BV (Bekende Vlamming) par excellence i Il met en scène cette fois-ci le premier ministre belge. Non pas Charles Michel, mais celui incarné par Koen De Bouw, et qui s’appelle Michel… on suit tjs ? Donc, la famille de Michel est enlevée, et elle ne lui sera rendue que s’il accepte de tuer la présidente américaine. Rien que ça.

Les réalisateurs flamands, dans le genre cinéma efficace, ambitieux et hollywoodien, il n'y a rien à dire, ils sont  très forts ! Le scénario n'est pas toujours crédible mais l'ensemble fonctionne comme une bonne série B.

Les dernières sorties de la semaine en bref :

Pour les enfants, il y a "Trolls", qui est inspiré de ces fameuses petites poupées cultes des années 90 avec leur cheveux tous colorés. Au ciné, on les a transportés dans un monde magique tout en paillettes et en arc en ciel, il ne manquerait plus que des licornes et ce serait parfait… Pour les voix originales, on retrouve Anna Kendrick et Justin Timberlake, en français, c’est Louane… et Matt Pokora !

Les Pépites

Et enfin, un documentaire plein de bons sentiments avec "Les Pépites" ou le destin de deux Français au cœur gros comme ça qui ont consacré leur vie à littéralement sauver des enfants cambodgiens de la décharge. Une leçon de vie et de gentillesse qui redonne foi en l’humanité !