Décès du peintre Roger Somville

Décès du peintre Roger Somville
Décès du peintre Roger Somville - © Belga

Nous avons appris ce lundi le décès du peintre Roger Somville. Il était né à Schaerbeek, en 1923.

Il avait étudié l’Académie Royale des Beaux-Arts et chez le peintre Charles Counhaye.

Roger Somville était un artiste fort au franc parlé et au geste nerveux. Il n’a jamais dérogé à la règle de la figuration, il a créé un personnage à l’aspect rêveur, mais aux traits affirmés et aux couleurs vives . Ce personnage, le reflet de l’homme qu’il était, semblait tombé des nues dans un monde hostile. Un monde de luttes sociales et politiques et artistiques.

 

Roger Somville était membre du parti communiste, il a revendiqué très tôt un art public qui exalte la vie et le travail de l’homme ; leurs luttes et leurs souffrances. Cet art, il fallait le placer à la portée de tous.

Somville est d’ailleurs associé au renouveau de la tapisserie à Tournai en 1946 et au groupe " forces murales " qu’il fonde un an plus tard avec Edmond Dubrunfaut et Louis Deltour. Il s’agissait d’associer à l’architecture des œuvres monumentales – tapisseries –peintures – vitraux – de les porter au regard de tous. Une de ses œuvres monumentales orne la station de métro Hankar à Bruxelles ; une autre est installée à l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve et titrée sous forme de question Qu’est-ce qu’un intellectuel ?.

 

Roger Somville avait une main qui pensait et lançait parfois un appel par trop criard, mais il a dénoncé avec justesse un monde déshumanisé, en perte de sens. Son œuvre dès lors résonne.

 

Pascal Goffaux