Charles de Villegas, jeune spécialiste belge en horlogerie ancienne à la BRAFA

Comme chaque année la BRAFA accueille de nombreuses spécialités du monde des arts. L'horlogerie d'art y trouve naturellement sa place, exposant sa mécanique savante au cœur de cette foire annuelle.

Rencontre avec un jeune horloger, passionné par son métier : Charles de Villegas travaille de concert avec Jacques Nève, horloger et expert dans le domaine de l’horlogerie ancienne situé dans le Brabant-Wallon.

En quoi consiste le métier d'horloger restaurateur à notre époque ?

La restauration en horlogerie consiste à réparer et entretenir le plus fidèlement possible l’objet avec des matériaux d’origine. Des transformations sont parfois nécessaires si l’objet est trop abîmé ou pour palier à une déficience technique. Mais nous essayons la plupart du temps d’effectuer des transformations réversibles pour garder l’origine de l’objet intact.

Comment vient-on à l'horlogerie, quel est le parcours typique de ce métier ?

Pour répondre à la question, ce n’est pas le parcours typique, c’est avant tout la passion qui m’a guidée. La mécanique et la science sont en général une grande source d’inspiration. J’ai eu la chance de rencontrer Jacques Neve, horloger et expert dans le domaine de l’horlogerie ancienne. Il m’avait proposé de venir voir son travail de restaurateur dans son atelier.

J’ai été ébloui par ce monde de précision et par le génie créateur des artisans d’autrefois. C’est plus que de l’art, c’est de la beauté constructive. Jacques m’a proposé de suivre quelques temps son travail et après quelques mois, j’étais prêt, j’ai compris que c’était ma voie. Je suis parti en France et en Suisse, pour suivre les cours adéquats au métier d’horloger.

Quelle est la place de la création ?

Pour moi, un restaurateur ne crée pas, vu que l’objet a déjà subi la création d’un prédécesseur, nous re-fabriquons des rouages, des bronzes manquants, des balanciers, comme à l’origine. Mais la création en tant que telle n’a pas sa place dans la restauration. Je dirais plutôt la place à la réflexion de créativité.

Vous travaillez avec Jacques Nève à la BRAFA 2017, y a-t-il des pièces plus remarquables que d'autres sur le stand?

Avec Jacques, ce qui est très agréable, c’est que chaque horloge sur son stand est un coup de cœur, et comme tout "coup de cœur" , il y a des horloges plus impressionnantes, voire plus remarquables que d’autres.

Pour retrouver le savoir faire de  Jacques Nève Horloger d'art