Les critiques d’Hugues Dayez à Cannes : Annette, une tragédie musicale

C’est donc en chanson qu’a démarré cette édition 2021 du Festival de Cannes avec la musique des Sparks. Les frères Ron et Russell Mael, qui ont créé ce groupe de rock alternatif voici plus de 50 ans à Los Angeles, sont aujourd’hui tous deux septuagénaires et s’offrent une comédie, ou plutôt une tragédie musicale dont ils ont écrit le scénario et les chansons : "Annette".

Soit l’histoire d’un grand amour entre deux artistes que tout sépare : elle – Marion Cotillard – est une grande cantatrice, lui – Adam Driver – est un comédien de stand-up à l’humour macabre. La naissance de leur premier enfant, une petite fille qu’ils prénomment Annette, va bouleverser leur destin…

5 images
Marion Cotillard et Angèle à la montée des marches © CHRISTOPHE SIMON / AFP
Marion Cotillard et Adam Driver © CHRISTOPHE SIMON / AFP
Les Sparks, Ron et Russell Mael © Mustafa Yalcin/Anadolu Agency via Getty Images

L’anti "La La Land"

En résumé, "Annette", c’est en quelque sorte l’anti " Lala Land " : autant le film oscarisé de Damien Chazelle était lumineux et plein d’émotions, autant le film conçu par les Sparks et réalisé par Leos Carax est froid et ténébreux.

Carax, souvent considéré par la critique parisienne comme un nouveau Godard, est un "enfant de Cannes" : ses films précédents (" Pola X ", " Holy Motors ") avaient déjà connu les honneurs de la compétition sans pour autant se retrouver au palmarès. Et "Annette" était déjà pressenti pour la sélection Cannes 2020 – une édition, on le sait, annulée pour cause de pandémie.

Leos Carax a toujours, reconnaissons-le, des belles trouvailles visuelles dans ses films. C’est encore le cas dans ce film crépusculaire, même si certaines sont un peu fumeuses, comme ici l’idée de faire du bébé Annette un étrange pantin de bois. Drôle d’idée aussi d’avoir choisi pour le rôle principal Adam Driver, dont les talents de chanteur ne sautent pas vraiment aux oreilles…

lire aussi : Angèle dans le film de Leos Carax ?

Le film sortira sur les écrans français rapidement cet été, dans la foulée de sa présentation au Festival. Pour la sortie belge, il faudra probablement attendre le début de l’automne.

La séquence JT – ouverture de Cannes en direct