Daba Maroc sur Musiq'3 : Faouzi Bensaïdi, Buster Keaton morocain.

Faouzi Bensaïdi est né en 1967 à Meknès. Formé à l’Institut Dramatique de Rabat, puis au Conservatoire de Paris , il fait ses débuts au théâtre en tant que comédien et metteur en scène. Il passe à la réalisation cinématographique en 1997  avec un premier court métrage,  La Falaise. Dès les débuts, il y a un ton cocasse et truculent. Le mur, par exemple, est un court-métrage tourné en 2000. La caméra plantée face à un mur dans la rue d'une grande ville marocaine filme en plan fixe tous les événements d'une journée. André Téchiné qui repère le comédien le fait jouer dans Loin,  un film qu’ils coécrivent en 2001.  Faouzi Bensaïdi réalise l’année suivante son premier long métrage, Mille mois, tourné en cinémascope. L’histoire située en 1981 aborde les thèmes de l’autorité et du pouvoir ainsi que celui de la condition de la femme dans les années noires du Maroc.  Le plan large apparaît comme une marque de fabrique ; sans figer le procédé, le réalisateur s’autorise la liberté formelle. Le souci esthétique répond à la force politique. What a Wonderful World, en 2006, est un film inclassable. Le réalisateur traite des bouleversements qu’opère l’Internet dans les relations humaines. Le comédien campe avec flegme et élégance un tueur à gage. Le personnage fait penser à  Paul Meurisse dans Le monocle rit jaune. WWW marie le polar et le burlesque. Les traits de Buster Keaton ajoutent à l’énigme du personnage. Le décor de Casablanca , ville de contrastes, moderne et archaïque, reflète les contradictions d’une société. Mort à vendre, le dernier opus de Faouzi Bensaïdi, a remporté le Golden Iris au Festival du Film de Bruxelles en 2012. Il pervertit les codes du film noir. Trois jeunes paumés plongent dans le banditisme et le crime. L’histoire sur fond de corruption et de prostitution fait ressentir la tension sociale et la montée de l’extrémisme, dans la lumière sourde de Tétouan, captée en hiver.

L'interview de Faouzi Bensaïdi par Pascal Goffaux

Le Festival du Cinéma Méditerranéen présente Mort à vendre au Botanique le 10 novembre à 19h30. La Cinematek propose une rétrospective Faouzi Bensaïdi du 10 au 13 novembre.