Un scientifique a traduit le coronavirus en notes de musique

Si le coronavirus était une musique, à quoi cela ressemblerait ? Vous pouvez maintenant répondre à cette question improbable grâce à des scientifiques qui ont retransmis la structure du virus en notes de musique.

Des cloches qui sonnent, des flûtes qui chantent et des cordes qui résonnent, voici la douce mélodie du coronavirus responsable d’une pandémie mondiale. Qui l’aurait cru, que la structure de ce virus qui a déjà fait des milliers de morts à travers le monde, aurait une mélodie si douce et apaisante ?

Pour arriver à ce résultat, Markus Buehler, musicien et professeur du Massachussets Institute of Technology (MIT), a utilisé une nouvelle technique : la sonification. Grâce à une intelligence artificielle, il est désormais possible de traduire les pointes d’un virus, constituées de combinaisons d’acides aminés, en notes de musique. Une fois que les différentes notes sont assemblées pour recomposer la molécule, cela compose une partition musicale préliminaire.

Cette mise en musique du virus sert à mieux étudier la protéine "spike" qui compose le virus. Ces informations seront utiles pour découvrir comment combattre de manière efficace le virus. "Nous pensons que l’analyse du son et de la musique peut nous aider à mieux comprendre le monde matériel. L’expression artistique n’est, après tout, qu’un modèle du monde en nous et autour de nous", explique le professeur du MIT.