Deux comédiens font le buzz avec leurs parodies de films cultes en version confinée

"Plus belle la vie de confiné ! Doublages et bêtises pour passer le temps." C'est  en ces termes que Julien Pestel et Marion Creusvaux présentent leurs videos sur Instagram. Le couple de comédiens, baptisé CREUSTEL, réécrit les dialogues de films cultes américains en s'inspirant de notre situation de confinement. Et ça dure depuis 31 jours.       

 

L'histoire commence le 19 mars, 48 heures après le début du confinement en France. Cette situation inédite inspire les deux comédiens qui réécrivent en mode confinement les dialogues de scènes de films américains. Ils les publient sur Instagram "surtout pour envoyer à nos amis pour les faire marrer, pour les détendre un petit peu" (19/20 de France 3 Nouvelle Aquitaine). The Shining, Basic Instinct, Captain Marvel, Le Silence des Agneaux, Independance Day, Dirty Dancing toute la pop culture y passe.

JOUR 1, le 19 mars, Julien Pestel et Marion Creusvaux détournent Le Parrain 2 sur le thème " se confiner c’est renoncer "

 L’actualité est évidemment la source d’inspiration pour l’écriture des dialogues. Avec le succès, ce qui a débuté comme une blague devient un vrai rendez-vous pour des dizaines puis des centaines de milliers de gens. Chaque video comptabilise entre 200 et 300.000 vues. Julien Pestel et Marion Creusvaux doivent tenir le rythme. Après Instagram, ils créent une chaîne YouTube et chaque jour il y consacrent quatre à cinq heures. Naviguant entre ironie, trash et humour scato, cette série de 31 parodies forment une sorte de journal de confinement en creux. Les thèmes suivent les sujets et les questionnements traités par les medias. De la ruée sur le papier toilette à la polémique sur la Chloroquine, les prises de paroles du président, les contributions d'"artistes" amateurs ou la vie entre colocataires.

JOUR 6, Jumanji sur le thème du burn out parental

JOUR 27, Charlie's Angels sur le thème "pas tous égaux face au confinement"

JOUR 9, Independance Day sur la polémique de la Chloroquine

JOUR 7, Dirty Dancing sur le thème scabreux et douloureux "le sexe pour combler l’ennui"

CREUSTEL se met sur pause

Après 31 jours de production quotidienne, et un véritable engouement médiatique, le couple a annoncé un ralentissement du rythme de production. Parce que le confinement c’est aussi prendre du temps… pour soi.