Portrait de Hansung Yoo en Finale du Concours Reine Elisabeth 2014

Hansung Yoo en Finale du Concours Reine Elisabeth
Hansung Yoo en Finale du Concours Reine Elisabeth - © RTBF

Deuxième candidat à se présenter le vendredi 30 mai, sur la scène du Palais des Beaux-arts, le baryton coréen Hansung Yoo nous présente sa famille dans ce portrait. Revoyez également sa prestation en finale.

Il est venu avec sa femme et sa petite fille de 9 mois, pour participer au Concours Reine Elisabeth.

Sa première vocation musicale était le piano mais son professeur ne le trouvait pas très bon, et l'a encouragé à poursuivre dans une autre voie musicale. C'est en écoutant un CD de Pavarotti, qu'il s'est décidé vers le chant

 

Le portrait de Hansung Yoo

Biographie

Diplômé de l’Université Nationale des Arts de Corée, Hansung Yoo poursuit sa formation à la Hochschule für Musik und Theater de Hambourg, dans la classe de Carolyn James.

Lauréat de nombreux prix, il a remporté l’Internationaal Vocalisten Concours ’s-Hertogenbosch (Pays-Bas, 2008), ainsi que le Concours international de Marmande (2011), le Concours international de Cologne (2011), et il obtient, en 2012, le 2e Prix et le Prix du Public au Concours international de l’ARD à Munich.

On le retrouve sur scène dans les rôles de Papageno (Die Zauberflöte de Mozart), Belcore (L’Elisir d’amore de Donizetti), Figaro (Le Nozze di Figaro de Mozart), Trinity Moses (Aufstieg und Fall der Stadt Mahagonny de Weill) et Shaunard (La Bohème de Puccini). Cette saison, il était engagé au Staatstheater de Kassel.

Pour revoir la prestations de Hansung Yoo en Finale

  • Johann Sebastian Bach : Grosser Herr und starker König (Weihnachts Oratorium BWV 248)
     
  • Pyotr Tchaikovsky : Vy tak pechalny - Ya vas lioubliou (Pikovaya dama (The Dame of Spades))
     
  • Gustav Mahler : Ich hab'ein glühend Messer (Lieder eines fahrenden Gesellen)
     
  • Charles Gounod : Oh sainte médaille - Avant de quitter ces lieux (Faust) 
     
  • Maurice Ravel : Chanson à boire (Don Quichotte à Dulcinée)
     
  • Gioachino Rossini : Largo al factotum della città (Il Barbiere di Siviglia)