Portrait de Emoke Barath, finaliste du Concours Reine Elisabeth 2014

Emoke Barath finaliste du Concours Reine Elisabeth 2014
Emoke Barath finaliste du Concours Reine Elisabeth 2014 - © RTBF

Emoke Barath a 28 ans, elle est soprano lyrique, adore les Beaux-arts et les voyages. Son portrait et sa prestation en finale.

La jeune hongroise a d'abord étudié le piano et la harpe avant de choisir le chant : pour elle, le chant est la manière la plus naturelle de s'exprimer.
 

Le portrait d'Emoke Barath

Biographie

Après avoir étudié le piano et la harpe, Emoke Baráth débute le chant à l’Académie Franz Liszt de Budapest, avec Júlia Pászthy. Lauréate, en 2009, du Concours international A. Dvorák, elle remporte, en 2011, le 1er Prix et le Prix du Public au Concours international d’Opéra baroque d’Innsbruck, ainsi que le Grand Prix du Festival de Verbier. Elle se produit en Hongrie, France (Festival d’Aix-en-Provence, Théâtre des Champs-Elysées), Suisse, Allemagne, Autriche (Theater an der Wien, Konzerthaus), Russie, aux Pays-Bas (Concertgebouw), où elle a incarné des rôles comme Nanetta (Falstaff de Verdi), Euridice (Orfeo de Monteverdi), Zerlina (Don Giovanni de Mozart) et Almirena (Rinaldo de Haendel).

Pour revoir la prestation en finale d'Emoke Barath

  • Georg Friedrich Haendel : Blest be the pow'r - Oh ! Had I Jubal's lyre (Joshua)
     
  • Wolfgang Amadeus Mozart : Quando avran fine omai - Padre, germani, addio ! (Idomeneo)
     
  • Robert Schumann : Verstossen ! Verschlossen aufs neu das Goldportal (Das Paradies und die Peri)
     
  • Antonín Dvorák : Mesícku na nebi hlubokém (Rusalka) 
     
  • Igor Stravinsky : No word from Tom - Quietly night - I go, I go to him (The Rake's Progress)