Vocabulaire numérique : la FOMO

Anna Camp dans "FOMO".
2 images
Anna Camp dans "FOMO". - © YouTube

La FOMO, c'est la peur de manquer quelque chose. Apparue avec l'ère du numérique, cette nouvelle angoisse serait due aux flux continus déversés notamment par les réseaux sociaux.

 

Chaque seconde, 29.000 Go d'informations sont publiés à travers le monde, une statistique vertigineuse qui représente des millions d'articles et divers posts. Et si vous aviez raté l'information importante sur Internet aujourd'hui ? Et si vous n'aviez pas lu l'article dont tout le monde parle, la vidéo dont tout le monde se délecte ? Vous n'avez pas vu que vous avez été invité à une super soirée via Facebook ? Cette peur s'appelle la FOMO, acronyme anglais de "Fear Of Missing Out", la peur de manquer quelque chose. Cet état d'angoisse 3.0 est donc né avec l'avènement d'Internet et particulièrement avec les réseaux sociaux. Sur Facebook et Twitter, l'information va très vite et l'attraper au vol n'est pas toujours évident. Assailli par un nombre important de données, l'humain ne peut physiquement pas tout consommer. 

 

Certaines personnes souffrent d'une addiction prononcée aux réseaux sociaux caractérisée par la peur de manquer quelque chose, la FOMO. C'est une anxiété sociale liée à la peur de ne pas pouvoir interagir socialement avec d'autres personnes et donc une peur de mise à l'écart. Selon MyLife.com, dont l'enquête a été mise en lumière sur Mashable, 56% des gens sont effrayés par l'idée de manquer des évènements, des informations ou des mises à jour de statuts quand ils ne sont pas sur les réseaux sociaux (chiffres de 2013). Cet état d'anxiété met en lumière l'incapacité à profiter de l'instant "AFK" (Away From Keyboard, donc déconnecté). Les personnes atteintes de FOMO ont aussi une concentration fluctuante et une attention détournée perpétuellement, la faute aux notifications permanentes. Ne serait-il pas le moment d'une petite cure de désintoxication numérique ?

 

La chaîne CollegeHumor a d'ailleurs fait un trailer parodique sur la FOMO avec Anna Camp.