"Vies parallèles" : spatialité maison

"Vies parallèles" : spatialité maison
3 images
"Vies parallèles" : spatialité maison - © Actes Sud-L'An 2

La dernière parution de l’auteur belge Olivier Schrauwen est un petit OVNI graphique qui explore les formats et les méthodes de narration dans un univers entre la science fiction et le voyage en absurdie. 

 

Tout commence par un message de l’auteur lui-même, tel un présentateur d’un jeu télévisé, il décrit ce qui va se dérouler dans les pages à venir. Olivier Schrauwen explique ensuite sa rencontre avec des extraterrestres appelés Gris” qui l’auraient enlevé pour lui faire passer des tests et lui montrer la civilisation humaine telle qu’elle est : cruelle et illogique. De cette expérience, Olivier Schrauwen gardera un souvenir intense qu’il retranscrit dans cette première histoire en noir et blanc. Les récits qui suivent semblent se colorer petit à petit, d’abord le jaune, le bleu, puis des pointes de rose et d’orange. Les histoires se déroulent dans le même esprit rétro-SF et s’abreuvent de l’imaginaire commun pour créer des intrigues à la limite entre le réalisme, la dystopie et la science fiction. C’est là tout le génie de l’auteur qu’il dissémine dans ces 6 histoires qui n’ont rien d’ordinaire. Le fil d’Ariane, c’est la présence de la famille Schrauwen, par Olivier lui-même et ensuite Armand, un savant amateur qui ne cesse d’envoyer des messages dans le futur mais que tout le monde ignore. Sous couvert d’un humour totalement surréaliste (l’auteur est Belge il faut le rappeler), ici et là sont parsemées des critiques adressées à notre société humaine, la cruauté des êtres humains est particulièrement soulignée qu’elle soit à petite ou grande échelle. 

Olivier Schrauwen parvient avec ces Vies parallèles” à nous transporter dans un récit aux allures science-fictionnesques mais à la contemporanéité saisissante. Avec cet ouvrage alternatif, l’auteur explore avec une liberté extrême les formats, la narration, jusqu’à établir un lien entre ces 6 histoires tantôt glaçantes, tantôt absurdes, tantôt hilarantes. D’un enlèvement extraterrestre à l’exploration d’une autre planète, les intrigues glissent et le futur semble de plus en plus proche.

 

Figure de la BD alternative, l’auteur belge Olivier Schrauwen est né à Bruges en 1977 et vit maintenant à Gand. Après des études cinématographiques, il rejoint l’Institut Saint-Luc de Bruxelles pour suivre une formation en bande dessinée. En plus de publier dans des revues et autres fanzines, Schrauwen a publié chez Actes Sud et l’Association. Son dernier ouvrage, Arsène Schrauwen est une libre interprétation de la vie de son grand-père dans la colonie” dans lequel il met aussi en place un dispositif graphique particulier et un jeu de couleur en bichromie d’une modernité surannée. 

“Vies parallèles” d’Olivier Schrauwen

Traduit par Volker Zimmerman et Thierry Groensteen

Actes Sud - Editions de l’An 2

Parution en Février 2018