Silent Voice, parcours d'un homosexuel tchétchène, à voir au festival Millenium "in cinemas"

Après sa version online, Millenium, le festival international de documentaires, revient en salle avec les films de la compétition belge et une programmation best of. Parmi ceux-ci Silent Voice, prix "Jeune Vision", un nouveau témoignage de la chasse aux gays et aux lesbiennes en Tchétchénie.

6 images
Image de Silent Voice de Reka Valerik - Prix "Vision jeune" - festival Millenium 2021 © Reka Valerik

Décidément, la crise sanitaire aura fait émerger de nouvelles formules de diffusion de la culture. Millenium, c'est la crème internationale des documentaires dits "de société". Après une diffusion en ligne contrainte, le festival rebondit et propose une version "in cinémas" dans 3 salles à Bruxelles. Avec les films lauréats des prix Millenium 2021 et les films de la compétition belge dont le ou la gagnant.e sera annoncé.e le 20 juin, jour de la clôture.

Les détails de la programmation : retour en salles pour les films primés du Festival Millenium

Le prix "Vision jeune" a été attribué à Silent Voice de Reka Valerik

Les hommes homosexuels envoyés dans des camps en Tchétchénie

La répression des lgbt la plus violente sur le continent européen se déroule en Tchétchénie. Depuis plusieurs années, le régime du président Kadyrov encourage les citoyens à la dénonciation des lgbt et les familles à laver leur honneur dans le sang. Des centaines d’hommes sont enlevés. Emprisonnés dans des camps, ils sont soumis à la torture (électricité,viol) et forcés de dénoncer d’autres personnes gay, lesbiennes ou trans. Plusieurs exécutions, effectuées par les tortionnaires ou la famille, sont avérées. Un réseau s’est mis en place pour exfiltrer les personnes menacées. C’est le cas de Khavaj, jeune espoir tchétchène de MMA – les arts martiaux mixtes, un sport de combat extrême - contraint de fuir son pays sous la menace de son frère, qui a découvert son homosexualité.

6 images
Image de Silent Voice de Reka Valerik - Prix "Vision jeune" - festival Millenium 2021 © Reka Valerik

Silent Voice, parcours d'un gay tchétchène resté sans voix

Khavaj a 26 ans. En Tchétchénie, où il vivait avec sa mère et son frère, il est médaillé de MMA. L'argent de ses combats aide à nourrir la famille. Khavaj a fui la Tchétchénie lorsque son frère a découvert son homosexualité et a promis de le tuer. Arrivé à Bruxelles, le choc de l’exil, la torture et les menaces de mort ont provoqué une aphonie psychogène, le rendant incapable de parler. Pourtant il doit obligatoirement retrouver sa voix pour répondre aux entretiens de l'Office des Etrangers pour obtenir le statut de réfugié. On le découvre dans Silent Voice un mois après son arrivée. Contraint de vivre dans l’anonymat total pour échapper à la diaspora tchétchène très présente en Belgique, on suit un homme enfermé dans une double solitude. La sensation de danger omniprésent fait de Silent Voice une sorte thriller introspectif bouleversant.

6 images
Image de Silent Voice de Reka Valerik - Prix "Vision jeune" - festival Millenium 2021 © Reka Valerik
Image de Silent Voice de Reka Valerik - Prix "Vision jeune" - festival Millenium 2021 © Reka Valerik

Silent Voice, les outils du cinéma au service d'un propos

Gardé notre attention pendant 50' avec un personnage muet dont on ne verra jamais la totalité du visage, c'est un vrai défi. Le réalisateur Reka Valerik a fait de cette contrainte une force en concentrant ses images sur le corps du jeune homme. De nombreux gros plans sur cette gorge, ce larynx qui l'empêche de crier et de communiquer. Un corps puissant qui contient toute la colère d'un homme considéré comme un malade et un pestiféré. Le corps meurtri sous la torture, lieu de la haine. Le corps objet du délit, de la honte... et du désir.

L'autre fil rouge de Silent Voice c'est le son. La respiration de Khavaj et les quelques sons inarticulés qui sortent de cette gorge serrée, lors des séances avec une orthophoniste. Et puis les longs messages vocaux de la mère auxquels il lui est interdit de répondre, pour sa sécurité. Des appels qui oscillent entre regrets, lamentations, promesse de protection et culpabilisation. Pourquoi nous as-tu abandonné ? j'ai été obligée de vendre tes médailles et des vêtements ( puisqu'il n'y a plus l'argent des combats). 

 Reka Valerik a choisi l'option de filmer soit en soirée, soit en basse lumière, donnant à son film une ambiance sombre très juste par rapport à son sujet. Silent Voice est donc à regarder dans la pénombre d'une salle obscure. Le film, prix Jeune Vision du festival Millenium sera projété au cinéma Galeries à Bruxelles, le 14 juin à 19heures.

6 images
Image de Silent Voice de Reka Valerik - Prix "Vision jeune" - festival Millenium 2021 © Reka Valerik

En pratique :

Millenium "in cinemas" du 10 au 20 juin - Bruxelles

Programme et tickets : http://www.festivalmillenium.org/programme

Silent Voice , le 14 juin à 19 heures