Polo & Pan : étape bretonne toutes voiles dehors

Polo & Pan : étape bretonne toutes voiles dehors
Polo & Pan : étape bretonne toutes voiles dehors - © Rebekka Deubner

Jeudi soir le duo français larguait les amarres à l’Antipode de Rennes, en Bretagne, passage obligé pour les nouveaux explorateurs de la french electro-pop.

 

C’est à bord de leur Caravelle, premier album sorti en mai dernier chez Hamburger Records / Ekler’o’shock que le duo Polo & Pan a entamé sa tournée il y a quelques mois. L’été s’est passé dans la fureur des festivals et si la météo s’est rafraîchie depuis, le voyage continue entre mélodies vacancières et exotisme coloré pour les deux jeunes hommes. Polo & Pan - on en parlait déjà ici - est composé de Paul Armand-Delille et Alexandre Grynszpan. Ils se sont unis musicalement en 2014 et sortent leur premier album après deux EPs. Caravelle sera un petit succès d’audience sur lequel on retrouve les envoûtantes voix de Victoria Lafaurie et Marguerite Bartherotte, présentes aussi sur scène.

 

L’album comme le spectacle est construit comme une croisière à bord de la Caravelle, avec des étapes exotiques, des haltes lancinantes et la visite de plages, d’un pays imaginaire… Vêtus tous deux d’une combinaison blanche qui évoque celle des cosmonautes, Polo et Mister Pan sont les capitaines aux platines d’un voyage musical. Si l’album à l’écoute est plus océanique et fait davantage parler les fonds sous-marins, le concert n’en reste pas moins rafraîchissant. Les deux musiciens exposent un aspect plus brut et indé presque berlinois, saupoudré de quelques mélodies à la flûte (de Polo pas de Pan) et de danses gestuelles des deux chanteuses-sirènes en kimono. Le spectacle est une vraie expérience qui conquit le public breton et met la salle dans une transe presque tropicale grâce à un electro métallique qui fait par moment penser à Daft Punk belle époque, une pop doucereuse et enfantine, des sonorités exotiques et des balades romantiques. Polo & Pan a donné un concert joyeux, agréable et construit, qui prouve la nécessité de les voir sur scène. C’est sans nul doute un voyage au long court qu’entament les deux explorateurs.

 

 

Les prochains concerts sont sur leur page Facebook.