"Patience" : déambulations romantiques

Patience
3 images
Patience - © Fantagraphics

Pendant 5 ans de vide, il en aura fallu de la patience en attendant cette bande-dessinée, dernière parution du maître Clowes. Mais ça en valait la peine.

Daniel Clowes est un des bédéistes contemporains parmi les plus influents, il a marqué le genre avec des œuvres références comme Ghost World (1997), Comme un gant de velours pris dans la fonte (1993) et Le rayon de la mort (2011). Son style de dessin très "pop comics" allié à un humour grinçant et ponctué d’éléments de science-fiction savamment dosés donnent une poésie étrange et brutale caractéristique du bougre. Il fait partie de la bande des auteurs contemporains underground marquants avec Charles Burns, Chris Ware ou un peu plus tôt Robert Crumb.

Une carrière de phylactère en aiguille

 

L’auteur américain a débuté sa carrière dans les années 80, par des publications sporadiques dans des périodiques comme Love & Rockets. Puis il continuera sous forme de comic books chez Fantagraphics Books, où il aura son propre magazine Eighball, dans lequel est paru le feuilleton Ghost World. Ce qui est considéré comme son chef d’œuvre sera par la suite adapté au cinéma par Terry Zwigoff avec Steve Buscemi, Scarlett Johansson et Thora Birch. Une consécration pour le roi du phylactère. Il a depuis continué sur un rythme soutenu jusqu’au vide entre 2011 et aujourd’hui.

 

Dan Clowes est enfin sorti de son silence pour publier Patience, en mars 2016 pour la version anglophone et le 13 octobre en sa version française. Il y narre les aventures de Jack Barlow, un gars un peu paumé distributeur de prospectus pornographiques. Un soir qu’il rentre chez lui, il trouve Patience, sa petite amie enceinte et seule raison de vivre, morte et probablement assassinée. La police fait porter le chapeau à Jack, avant de le libérer. Amer et vide, il passe des années à chercher le meurtrier, sans succès. En 2029, une prostituée lui parle d’une machine à remonter le temps. Il va alors s’aventurer dans le passé pour élucider le mystère de la mort de Patience.

 

Patience est une histoire d’amour hallucinée et contrariée, une introspection aux éclairs de génie. Jack et Patience cherchent tous deux un nouveau départ après une enfance et une adolescence difficiles. Ils s’aiment et se comprennent et Jack ne peut se résoudre à abandonner ce qu’ils ont amorcé ensemble. Il veut à tout prix changer le passé pour retrouver Patience et leur enfant, signe du renouveau et de la fin des ennuis. Au fur et à mesure de l’histoire s’ajoutent des complexités habilement mises en place graphiquement et appuyées par un scénario parfait entre la science fiction et le drame. Patience va sûrement marquer la carrière de Daniel Clowes, et prendre le tournant de l’excellence après quelques BD un peu plus plates. Patience est la plus aboutie des parutions de celui qui est plus que jamais le maître de la bande-dessinée alternative.

Patience de Daniel Clowes
Sortie le 13 octobre 2016
(30,5 euros)

Aux éditions Cornélius