"Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin" : la militante oubliée

"Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin" : la militante oubliée
3 images
"Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin" : la militante oubliée - © Tous droits réservés

Cette bande dessinée signée Emilie Plateau rend hommage à celle dont le nom a été oublié par l’Histoire et met en dessin l’ouvrage de Tania de Montaigne. Une jeune femme courageuse qui osa refuser sa place à une femme blanche dans un bus, 9 mois avant Rosa Parks.

 

En 1955, Claudette Colvin a 15 ans et habite Montgomery en Alabama. Tous les jours, elle utilise les bus de la ville pour faire le trajet entre son foyer et son école secondaire. A l’époque, des lois ségrégationnistes gèrent le quotidien des habitants. Les Noirs et les Blancs ne sont par exemple par autorisés à s’asseoir sur la même rangée dans un bus et ne peuvent se croiser. Tout se fait bien-sûr au détriment des Afro-américains qui doivent toujours céder leur place aux Blancs si cela leur est demandé. Le 2 mars 1955, Claudette Colvin refuse de se lever à la demande d’une femme blanche. La jeune femme a déjà l’âme d’une militante et ne s’arrête pas là puisqu’elle ira jusqu’au procès où elle sera condamnée. La NAACP (National Association for the Advancement of Colored People) attendait une telle affaire pour défier les lois ségrégationnistes devant la Cour Suprême. Mais quand les militants apprirent que Claudette Colvin était tombée enceinte et que le père était un homme plus âgé et marié, ils abandonnèrent leurs espoirs placés en elle. L’Histoire retient aujourd’hui le nom de Rosa Parks comme celle qui refusa de céder sa place à un Blanc et pourtant, elle ne fut pas la première.

 

C’est pour rétablir cette vérité et donner un peu de lumière à une autre vraie militante qu’Emilie Plateau a dessiné l’histoire de Claudette Colvin, d’après l’ouvrage éponyme de Tania de Montaigne (pour lequel elle reçut le Prix Simone Veil en 2015). Raconter la vie de Claudette Colvin, c’est pour les deux auteures une façon de rétablir la vérité et parler des grand.e.s oublié.e.s de l’Histoire. A-t-on tant de mal à parler des femmes racisées qui ont changé le destin de millions de personnes ? Claudette Colvin a été éclipsée parce qu’elle devait être lisse pour devenir une icône. Emilie Plateau parvient avec sa bande dessinée à rendre compte d’une époque et ses injustices. Une belle réussite et une lecture nécessaire.

 

 

“Noire, la vie méconnue de Claudette Colvin” d’Emilie Plateau

Sorti le 18 janvier 2019

Aux Editions Dargaud