memymom au Botanique. Une alliance mère-fille pour trente ans de photographie

Les couples d’artistes, on en connait : Gilbert & Georges, Christo et Jeanne-Claude, mais un couple mère-fille c’est unique. memymom ce sont Lisa De Boeck, 36 ans, la fille, et Marilène Coolens , 68 ans, la mom. Home Game, l’exposition du Botanique est la première rétrospective de 30 ans de photographies complices.

11 images
The Digital Decade 2010 - 2015 - I Eat Alone_2013 © memymom

De la photo de famille à la photo engagée, commentaire d’une époque troublée 

Home game se décline en 3 chapitres, correspondant à trois époques de ce projet transgénérationnel qui débute avec The Umbilical Vein (1990-2003) en référence aux photos de famille où Marilène, la mère, encourage Lisa, sa fille, à s'exprimer et à s'inventer en improvisant ses propres scènes théâtrales. On plonge dans l’intimité d’une famille où règnent la liberté et la culture. À 8 ans Lisa est Catwoman, à 11 une prostituée, une first lady ou une femme mûre, détournement d'une photo de Marilyn Monroe. Les références au cinéma et à l'histoire de l'art sont nombreuses dans une oeuvre résolument postmoderne.

11 images
The Umbilical Vein 1990 - 2003 - I'm an Old Woman Now_1996 © memymom

2004, naissance du projet memymom

Dès 2004, après l’innocence de la jeunesse, les " tableaux " conçus par la mère et la fille se font plus esthétiques et narratifs. Ces images, tantôt sombres tantôt légères, ludiques ou d’un romantisme tragique sont comme des arrêts sur image d’une situation qui véhicule une idée, une valeur, un commentaire politique ou social encore discret. L’identité, l’attente, l’imagination comme outil de survie - comme l’écrit Alice Zucca dans le catalogue-, le mélange du passé et du présent nourrissent les nombreuses séries de cette période dont les années 2010-2015 sont exposées sous le titre The Digital Decade. Dès 2004, d'autres personnages apparaissent dans les images; des danseurs, acteurs et performeurs de leur entourage.

11 images
The Digital Decade 2010 - 2015 (the others) - Nunsense - 2012 © memymom

Cette rétrospective qui s’étale sur 30 années, est conçue comme un gigantesque flash-back. Dès l’entrée on est confronté à l’image d’une jeune femme en pleurs (en tête de l'article), de la série We’ve Seen Things -Many Things - Awfull Things, réalisée en 2018, dans une période instable post-attentats et sous le choc des décisions imprévisibles de Donald Trump. Dans ce troisième volet, Somewhere Over The rainbow (2015-2021) les thèmes se font plus politiques, en prise directe avec le temps présent.

11 images
There's a New Clown in Town - 2020 © memymom
Somewhere Under the Rainbow 2016 - 2021 Our Kinda Yellow_2020 © memymom

Un univers fluide entre présent et passé, rêve, fantasme et réalité

Dans la photo intitulée Tik Tok time’s up, réalisée au moment où Donald Trump menaçait de bannir l’application, Lisa porte la montre de sa grand-mère. Comme toujours, les détails sont très signifiants dans les images de memymom. Cette montre qui n’a même plus de cadrant, créé un clash entre les années 60 et l’hyper modernité. C’est l’ensemble de nos générations qui vivent ensemble, disent-elles.

11 images
And Then They Make You Think Inside the Box, 2020 © memymom
Cuz It's Raining Bullets out There, 2020 © memymom

Dans And Then They Make You Think Inside the Box, autre photo de 2020, le message est clair : les algorithmes, les médias, les communicants s’attaquent à notre liberté de choix et de pensée. " c’est un fait que ces temps-ci ils nous font penser dans une boîte ! " confirme Lisa de Boeck avec ironie. Et face à la radicalisation des opinions, à l’augmentation de la violence physique ( la photo s’est concrétisée pendant le confinement) ou symbolique, il est temps d’enfiler son gilet pare-balles, Cuz It's Raining Bullets out There.

11 images
The Digital Decade 2010 - 2015 (the others) - The Lady of the House - 2012 ©  memymom

Et à travers ces 30 ans d’images, ce sont aussi les représentations en creux de  la femme. Seule dans la majorité des photos. Jamais en compagnie d’un homme. Femme en attente, surprise dans l’action ou perdue dans ses pensées. Ambiance à la Lynch, esthétique à la Hopper.  Et une sorte d’humour grave. C’est la femme à la carabine comme dans un film, la mariée égarée sur un chantier, la princesse au salon-lavoir, la femme de l’homme politique au confessionnal, la femme en robe de soirée sur Mars ou encore l’artiste sans emploi, sous les traits d’une travailleuse du sexe sur le trottoir du KVS, le théâtre flamand situé dans un quartier de prostitution dont les filles ont été chassées en 2017. Un clash, encore, entre métaphore et réalité.

memymom un projet sans fin ?

Tant qu’on est surpris par son travail, [qu’on] n’entre pas dans un petit chemin où on fait toujours la même chose, pourquoi s’arrêter ? " conclut Lisa De Boeck. Memymom c’est le projet d’une vie, un parcours artistique puissant et singulier qui se déroule sous nos yeux.

11 images
Soliciting Artists #1 (the others) - 2016 © memymom

En pratique :

memymom - home game

du 27.05 au 01.08.2021

Le Botanique - Rue Royale 236 - 1210 Bruxelles

Réservation conseillée