Les trolls jettent des bouteilles à l'amer

Ils ont fleuri sur les forums de discussion dans les années 90, les trolls ont trouvé en Internet leur exutoire. Aujourd’hui leur terrain de jeux sont principalement Facebook et Twitter.

Le troll est une personne courrouçante de nature, un petit être de contradiction qui trouve sur la toile une manière d’exister. Le troll chasse en général seul.

 

Dans le langage Internet le troll est une personne qui cherche la discorde en avançant des arguments –souvent négatifs, ou hors-sujets- pour provoquer des réactions. C’est sa manière de s’amuser. Si d’un point de vue extérieur cela peut prêter à rire, les cibles de trolls peuvent être considérées comme des victimes de harcèlement. Une enquête américaine considère d’ailleurs ces farfadets du web comme " narcissiques, psychopathes et sadiques ". Nous parlons ici évidemment des vrais trolls et non des amateurs à temps partiel.

 

La règle d’or

Pour échapper au troll, la règle d’or d’Internet est " Do not feed the troll ", autrement dit il ne faut pas donner au troll matière à taper sur les nerfs. Ne pas répondre au troll qui n’est là que pour agacer les internautes. Finalement cette maxime est valable pour tous les êtres subversifs croisés n’importe où.

2 images
Do not feed the troll © Wikipedia Commons.

Enfin de compte, le troll est systémique, il a éclot dans un climat de négativité. Sous couvert d’anonymat, il choisit la facilité et essaye de se faire remarquer en lançant des bouteilles à l’amer. Ils poussent ensuite le bouchon, souvent par désespoir.